WAGs RETRO. Kenny Dalglish et sa chanteuse de Galles.


Kenny Dalglish est peut-être au premier plan sur la photo, il est « total eclipse of the heart » par la blonde coiffée à la Bonnie Tyler. Avec son regard de lit à deux places et la pose qui l'accompagne, mademoiselle cherche visiblement son héros. Un mec qui en a dans le short et la fera vibrer lors du mundial argentin. Ce ne sera pas l'ailier de Liverpool, ni ses coéquipiers d'ailleurs. Arrivée en Argentine avec un statut de favoris – les joueurs se présentent ainsi avant le début de la compétition – l'équipe écossaise rate complétement sa coupe du Monde et préfère jouer à la rock-star capricieuse rattrapée par des histoires de sexe (un peu), de drogues (beaucoup) et de rock'n'roll (passionnément). En tête d'affiche de ces enfants de choeurs pas très catholiques: William Johnston. L'attaquant de WBA est convaincu de dopage à la fencafémine et renvoyé backstage. Son coéquipier Lou Macari, le buteur de Manchester United, fête son anniversaire en Amérique du Sud et profite de l'évènement pour faire importer une cargaison de 38 bouteilles de scotch à l'hôtel où crèche la délégation écossaise. Pompette, l'équipe marche sur une patte durant la compétition et repart au pays dès la fin du 1er tour, la gueule de bois en prime. Au final, la jolie blonde ira se consoler dans les bras de Rod Stewart. Yeah, baby Jane.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire