Alors, EURO ? EUROVISION: au fait, c'est quoi la recette d'un bon euro(ck) ? (with Kemical Kem).


L'Euro 2012 vient de débuter sur un rythme plutôt élevé, hormis le match de l'équipe de France un peu mollassonne contre des Rosbifs bien cuits à point pour le coup. Les Bleus ont une fois de plus manqué leur entrée dans un grand tournoi international. Une fâcheuse habitude. Et une question qui se pose sur toutes les lèvres: les hommes du « Président » ont-ils le niveau pour viser loin dans la compétition et réaliser un Euro de rêve ? Mais au fait, c'est quoi d'ailleurs les ingrédients pour cuisiner un Euro sauce piquante à faire chauffer le public et se lever les foules de bonheur ? Réponse avec Kem en guest-star - plus connu sous le pseudo Kemical Kem, accessoirement platiniste (même si son club c'est Sochaux, mais on verra ça bien plus tard) en mode lucha libre à ses heures perdues et co-programmateur d'un des plus gros festivals européens: les Eurockèennes de Belfort - qui prend gentiment le temps de nous éclairer malgré la pression (qui coule déjà à flots) à trois semaines de l'évènement musical dans la région, et fait son propre mix sur la question qui sonne déjà comme le single de l'été. Alors Kem, c'est quoi la bonne recette pour un bon Euro(ck) ?

- « Pour faire un bon Euro, il faut les choses suivantes :
Un pays organisateur de rêve. On est gâté, il y a deux destinations rêvées cette année, la Pologne et l'Ukraine.
Un ou plusieurs ex-Sochalien. On est gâté, il y en a deux: Marvin Martin et Jérémy Menez.
Une belle équipe de France avec beaucoup d'individualités. Mais une somme de talents n'a pas toujours fait une grande équipe. Ils nous l'ont prouvé ces dernières années. Néanmoins, avec un Laurent Blanc aux commandes, j'y crois !
Une finale qui se déroulera en plein dimanche des Eurockéennes, et en plein pendant le concert de Jack White. Damned !!! J'espère que la France ne sera pas finaliste sinon le choix va être difficile.
Des surprises, et je trouve que ça commence plutôt bien avec le Danemark ! Comme quoi ce que je disais plus haut pour la France se révèle être également juste pour la Hollande. De fortes individualités ne font pas forcément une grande équipe ». Voilà pour le foot et le côté jardin, mais côté cour, qu'est-ce qu'il faut pour que ça pète du feu de dieu sur scène ?
- « De belles têtes d'affiches. On est gâté comme toutes les années avec des poids lourds - sans mauvais jeu de mots - comme The Cure, Cypress Hill, Jack White, Justice et Hubert-Félix Thiéfaine.
De beaux middle: Dropkick Murphys, Lana Del Rey, Dionysos, Refused, Orelsan, Mastodon, Charlie Winston, Wiz Khalifa...
De belles découvertes promis à un bel avenir: Alabama Shakes, Poliça, Reggie Watts, Dope D.O.D, Electric Guest, Kindness, Murkage...
De bons groupes régionaux : Carbon Airways, Art District, Nao, Marie Madeleine, The Buttshakers, Hathors...
Et enfin un beau site - ça c'est garanti - de la bonne bière bien fraiche - ça c'est garanti - un bon camping - ça c'est garanti - et une belle météo - ça c'est commandé - en espérant que ce soit livré dans les temps, et la vie est belle ! ».
Euro ou Eurockèennes, pour Kemical Kem so show must go on en fait. A la tienne et on the road again...

Infos et renseignements:
http://www.eurockeennes.fr/
https://www.facebook.com/Eurocks
https://twitter.com/#!/eurockeennes



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire