R.C STRASBOURG 79. Un champion vu par Gilbert Gress.

En 1979, le Racing Club de Strasbourg est sacré champion de France après une lutte acharnée avec ses concurrents, le F.C Nantes et Saint-Etienne, qui complètent le podium. Pour les spécialistes c'est une surprise, sauf en Alsace où le travail de Gilbert Gress, le coach du Racing, est enfin récompensé. « Schiless » - comme on a coutume de l'appeler dans le coin - atteint ainsi la reconnaissance, et passe son groupe en revue. « Un effectif d'une formidable qualité morale qui a contribué au succès du Racing » commente le patron aux lunettes cerclées qui revient sur « la saison remarquable » de ses hommes.

La Meinau : the place to be in 1979 !
DEUTSCHMANN René.
Le numéro 6 est le joueur dont on parle le moins. Et cependant il a une tâche ingrate. A ce poste, je crois qu'il est l'un des meilleurs en France. Il a une très grande régularité. Et il est très collectif. Il ne m'a jamais déçu.

DOMENECH Raymond.
Il a sans doute effectué sa meilleure saison. Il a été l'élément le plus régulier. Il m'a apporté d'énormes satisfactions. Il est devenu l'un des meilleurs défenseurs français, il est très bon défensivement et offensivement il nous a amené beaucoup de buts décisifs.

DROPSY Dominique.
C'est lui, je crois, qui symbolise le mieux la progression de cette équipe. Il a beaucoup de qualités, de présence et, moralement il a une influence indiscutable sur l'équipe. Il a été un joueur déterminant cette saison. 

DUGUEPEROUX Jacky.
Je regrette qu'il arrête sa carrière. Il aurait pu nous apporter encore beaucoup pendant une ou deux saisons. Lui nn plus ne déçoit jamais. Il est toujours là, toujours disponible. Je crois qu'il n'y a rien de plus beau pour lui que de terminer par ce titre. Il a connu plus de désillusions que de satisfaction.

EHRLACHER Yves.
Il va nous quitter. C'est dommage, il avait beaucoup de qualités. Il n'a pas su toujours les utiliser au mieux. Mais l'avenir lui appartient. Il est le seul maître de son avenir. Il est très opportuniste sur le terrain.

GEMMRICH Albert.
Il est le meilleur buteur de l'équipe, mais il n'a pas fait une grande saison. Le problème du renouvellement de son contrat lui a posé trop de problèmes. Il peut mieux faire à l'avenir, car cette saison il a été décevant.

GLASSMANN Jacques.
Il a beaucoup de qualités mais il est très jeune (17 ans). Il ne faut pas que nous tirions trop fort sur la corde. Il a joué en juniors, en amateurs, en équipe pro, bref nous l'avons beaucoup utilisé et il a connu des problèmes physiques pour terminer la saison. Il va falloir le ménager et le stabiliser. Il est en pleine croissance et il faut éviter les problèmes de récupération. 

JOUVE Roger.
Il a eu des hauts et des bas. Il avait trouvé une forme exceptionnelle avant sa blessure, et il nous a beaucoup manqué à ce moment-là. Il a progressé et je crois que la saison prochaine sera sa saison. Un grand bonhomme. 

MARX Jean-Jacques.
Un arrière comme je les aime. Très bon au niveau défensif, et il est toujours prêt à venir devant le but adverse pour porter le danger. Ce n'est pas un hasard s'il a marqué six buts cette saison. Il a en outre une bonne marge de progression. 

NOVI Jacky.
Lui, c'est le calme et l'expérience. C'est le genre de garçon que chaque entraîneur rêve d'avoir dans son équipe. Il est le patron de la défense et si nous avons terminé le championnat avec la meilleure défense, nous le lui devons en grande partie.

PIASECKI Francis.
C'est un garçon qui est toujours présent. Il est rarement blessé. Il est en bonne forme dix mois sur onze. Il a un changement de rythme impressionnant, il est précieux par ses coups de pied arrêtés. Il est la plaque tournante de l'équipe, et il est admis comme tel par les autres joueurs.

Léonard Specht à l'eau gazeuse.

SPECHT Léonard.
Le joueur qui, sur le plan tactique, est le plus important dans l'équipe. Il m'a beaucoup apporté de satisfactions. Il est devenu international et je crois qu'il va le rester longtemps encore. Il est bon en défense et, néanmoins, c'est un bon finisseur.

TANTER Joël.
Il est le marginal de l'équipe dans sa façon de jouer. On ne peut le comparer à aucun autre joueur. Il se bat avec générosité, il est collectif et s'il était un peu plus efficace il serait un attaquant moderne type. 

TOKO Nambatingue.
Il avait fait des débuts prometteurs, puis il a baissé pied sans qu'on sache pourquoi. Il a été une grande déception, surtout à cause de ses grandes qualités, notamment physiques.

VOGEL Rémy.
Il n'a que dix-huit ans. Il est athlétique et il a un bon jeu de tête et un bon tacle. Dans un an ou deux, il sera un titulaire de notre équipe. C'est un garçon qui travaille beaucoup et qui progressera. 

WAGNER Roland.
Sur sa forme actuelle, il risque de devenir le prochain international de l'équipe. Il est doué et il a toutes les qualités. Il manque encore de culot. Il n'a pas marqué seize buts par hasard. Il a fait une saison remarquable. 

WISS André.
C'est un espoir du club. Il a signé un contrat pro. Il est brillant et il aura l'occasion de prouver sa valeur la saison prochaine.


R.C STRASBOURG 1978-79

Debouts : Novi, Ehrlacher, Specht, Marx, Dropsy, Deutschmann.
Accroupis : Wagner, Vergnes, Piasecki, Gemmrich, Jouve.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire