WAGs RETRO. Dani.

Dani est magique !
Dans son premier super 45trs sorti en 1966, Dani prétend être un « garçon manqué ». Qui aime la bière, les chips et se coller devant un bon match de foot sur la télé Grundig en noir et blanc. Pour preuve, l'artiste au nom de crème dessert a même suivi les Verts jusqu'à Glasgow pour donner de la voix et encourager les Stéphanois opposés au Bayern. Le rectangle vert, c'est presque une deuxième scène pour Dani qui a contracté le virus du ballon rond à cause de la ferveur de ses deux rejetons. « Ce sont mes enfants qui m'ont fait découvrir le football, relate l'interprète de « la coupe est pleine » dans les colonnes du magazine Foot Supporter en décembre 1977. Le mercredi, je les accompagne au stade. Julien (le cadet) aime bien jouer dans les buts. Quant à l'aîné, Emmanuel, je crois qu'il sera attaquant. Il en a les qualités, il est très rapide et d'une audace inouïe pour son âge ». En connaisseuse, Dani jauge le niveau des fistons. Celle qui a aussi tourné avec les plus grands réalisateurs (Vadim, Depardon, Lautner, Truffaut...) estime d'ailleurs qu'ils sont bien meilleurs que l'Italie, son équipe de cœur issue de ses origines catalanes par sa mère, lors du dernier WM '74 en Allemagne. Pas le plus beau souvenir d'un mondial pour un tifoso, dépité de voir la Squadra Azzurra coincer au 1er tour. Pas grave pour Dani qui a également le PSG dans les tripes. Celle qui aime la mode masculine n'hésite d'ailleurs pas une seconde pour poser avec son maillot fétiche, dessiné par son copain Daniel Hechter. « J'aimerais bien que l'équipe parisienne finisse le championnat en tête cette saison » rêvasse la brune aux mille talents, très à l'aise balle au pied. Pour cela, il faudra attendre malheureusement un peu et survivre à quelques périodes de disette, un peu à l'image de l'artiste dandy au féminin. Mais depuis, PSG est devenu un « Paris paradis » en attendant que le club remporte enfin la Champions League. Mais est-ce que Dani s'en soucie encore aujourd'hui ? Quant aux fistons, aucune nouvelle...


2 commentaires: