IGGY POP. Eagle (of death-metal).

Iggy Pop : Dum dum boy et OGCN.

Depuis une bonne quarantaine d'années maintenant, on a plutôt pris l'habitude de voir l'Iguane se trimbaler torse poil et la bite à l'air. Rares sont les clichés où Iggy Pop daigne porter un t-shirt sur lui pour la pose devant l'œil des objectifs ou en concert. C'est la marque de fabrique du « parrain du punk ». No way, motherfucker. Et rares sont les images où ce dernier revêt un maillot de foot, d'autant qu'entre le frontman des Stooges et le ballon rond, mis à par le shoot, il n'y a à priori aucun point commun. Pourtant, à l'occasion de son « European Tour » qui s'étale sur le mois de mai 1980 et passe par l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, l'Espagne et l'Angleterre, Iggy endosse le maillot de l'OGC Nice lorsque celui-ci s'arrête en France pour quelques dates (Montpellier, Lyon et au Palais des Sports de Paris). Sponsorisé par une marque de chaussettes au nom évocateur (Olympia, où il se produit pour la première fois le 15 mars 1991 et donne naissance au célèbre « Kiss my Blood » produit par Tim Pope), James Newell Österberg enfume ses fans malgré la fatigue nerveuse, les excès en tous genres et son rock'n'roll lifestyle. Une recrue de choix pour les Aiglons qui manquent d'énergie à l'époque, lesquels réitèrent l'exploit d'embaucher Michael Jackson, le roi de la pop, quelques années plus tard. « En rouge et noir, drapeau d'mes colères » chantait Jeanne Mas au mitan des 80's sans rien y connaître elle non plus au football ni à l'agitation qui règne dans les rangs des supporters niçois. Une horde à l'instinct animal et sauvage. Raw power is much too much. Fuck Iggy.



2 commentaires:

  1. Découverte très intéressante. Décidément, le maillot 80's de l'OGC Nice gardera cette particularité de faire rêver les rockstars un peu hermétiques au ballon rond. Quoi que... Sais-tu que l'Iguane a un titre qui s'appelle tout simplement "Football" ?

    RépondreSupprimer
  2. I'm a football baby, rollin' round the field...

    RépondreSupprimer