La grosse cylindrée de GEORGE BEST.

Georgie Best : la Rolls des joueurs !

En 1972, c'est le début des ennuis pour George Best (en fait, ils ont commencé bien avant cette date). Manchester United, las des excès en tous genres du « Belfast Boy », le colle sur la touche et sur la liste des transferts. La star des Red Devils, qu'une barbe naissante a du mal à cacher les kilos superflus, part alors en « retraite » anticipée à 26 ans, ne supportant plus le régime imposé par son coach Franck O'Farrell : des salaires d'amendes pour son manque de vertu, des séances d'entraînements supplémentaires et l'obligation de quitter sa maison pour un lieu plus calme. « Best the best » est à la diète, surveillé de près par les dirigeants du club, ce qui ne l'empêche pas de commettre encore quelques folies. Ainsi, pour évacuer le spleen et son vague à l'âme, Georgie complète sa collection de voitures de luxe garées dans son garage en faisant l'acquisition d'une superbe Rolls Royce Silver Ghost. Montant de l'achat : 11.000 livres (14 millions AF). Avec son auto blanche comme une colombe, le Nord-Irlandais ne cherche t-il pas par là à se racheter une bonne conduite ? George Best réintègre l'équipe pendant la saison avant de quitter définitivement Manchester en 1974, sur une énième sortie de route. Georgie n'a en fait jamais cessé ses écarts de conduite depuis son retour. La fâcheuse habitude de rouler bourré au volant...

1 commentaires: