HOLIDAYS IN THE SUN. Philippe Gondet.

Clint Eastwood (à droite) et le commissaire Maigret enquêtent dans le milieu de la pêche.

Les vacances de Philippe Gondet ? Très simples et à l'ancienne quelque part vers Joinville. Une bonne occasion pour l'ancien Nantais de ressortir le béret et se replonger dans le temps, à l'heure du Font Populaire et des premiers congés payés. Nous sommes au mois d'août 71 et l'ex-international se dirige vers une retraite pépère à seulement 29 ans. Blasé par les blessures et un temps de jeu réduit à une peau de chagrin sur les bords de l'Erdre, le Canari quitte le nid familial pour poser ses valises en région parisienne. Paris-Joinville. Un club sympa et populo, « le seul véritable club parisien, confesse la nouvelle recrue. Son stade se trouve dans le XIIème arrondissement ». Un bon argument en tous cas pour profiter un peu du coin. Le contrat signé, Gondet occupe la trêve estivale en y mêlant loisirs et plaisirs simples. Au programme du buteur: La pêche avec un copain - Jojo le matelos - sur les bords de la Marne et les bonnes parties de pétanque dans le jardin de la maison (toujours avec Jojo le matelos et un teckel). Sa venue près de Paris, c'est aussi l'occasion de retrouver les vieilles connaissances et partager une balade en pédalo avec son ancien coéquipier Le Chenadec. Un été ensoleillé pour l'attaquant tricolore, sur un p'tit air de guinguette, avant de découvrir les joies du « National », l'ancêtre de la D.II, et les parties de campagne du dimanche après-midi.

Un chien dans un jeu de quilles (ou presque).

Gondet-Le Chenadec. Amicalement vôtre.

1 commentaires: