Alors, EURO ? Manu, amor rosse avec Jesper et HERBOT.

Manuel Amoros. Avant et après son passage dans la LFST.

Pour ouvrir le bal de l'Euro 84, l'équipe de France est opposée au Danemark. Un adversaire robuste pour les Bleus, et pas vraiment décidé à se laisser marcher sur les pieds comme ça. Les hommes de Michel Hidalgo peinent à mener la danse jusqu'à la 77ème minute, moment choisi par Platoche pour libérer les siens et ouvrir la marque dans un Parc en folie. Les Tricolores peuvent souffler un bon coup et terminer la soirée tranquille au bar. Une bonne bière pour fêter la mission accomplie, qui monte rapidement à la tête de Manu Amoros. Le défenseur monégasque part au baston à quelques minutes de la fin du match, à la suite d'un tacle maladroit de Jesper Olsen. Jet de ballon (manqué) et coup de boule en pleine poire de l'intéressé. Une manière singulière pour le beau brun ténébreux de payer un musicien fautif d'un accord manqué, et terminer la fête en pugilat, sur un coup de tête en quelque sorte. L'occasion pour le Vintage Football Club de revenir sur ce geste un peu fou avec Herbot, président-concepteur de la Ligue du Football Sans Tête, qui feint de perdre la boule sur le sujet. A moins qu'il avait les yeux posés ailleurs à l'époque, sur des ballons siliconés par exemple.

- « Ah, le grand Amoros. Je viens de revoir les images, merci You Tube, ma mémoire est un peu défaillante. Je ne suis même pas certain d'avoir vu ce geste à l'époque, j'avais 16 ans et je m’intéressais beaucoup plus aux filles. Ce coup de boule n'est qu'une suite malencontreuse de ratés. Amoros tente un coup de pied un peu mou comme si, inconsciemment, il savait que le tacle à la carotide n'est pas un geste de la plus haute classe, puis un jet de ballon dans la tronche complétement foiré. S'il avait su viser un minimum, la suite pouvait être évitée: un coup de boule à 60cm du sol. Il détient encore le record de France du plus bas coup de boule en match officiel. Quant au Danois, la faute est loin d'être une agression. Un petit serrage de cheville sans méchanceté, presque délicat. La réaction d'Amoros parait disproportionnée. Jesper avait-il insulté la sœur d'Amoros ? Amoros parlait-il le Danois ? ». 

Nul ne le sait. On a voulu interroger Marco Materazzi sur le sujet. Pas dispo, il a préféré rester neutre et Amoros avait la tête plongée dans sa méthode Assimil. Donc on reste avec Herbot qui répond sans faire la gueule quand on lui demande si ce genre de geste a sa place au sein de la LSFT. Alors Herbot, pas un peu frustrant ce fait de match quand on dirige ta ligue ? « Frustrant ? Non. Ce geste peut arriver mais il est rarement sanctionné. Dans le foot sans tête, c'est juste un coup de col ». Ah ouais, pas con. Et nous de repartir la queue entre les jambes en imaginant la création d'une nouvelle ligue. La LFSC. Pour éviter de repartir penaud.

Without Head F.C:
http://www.gazolina-artline.com/without-head-fc/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire