SO FASHION. Jean Petit.


« Je tiens à conserver une certaine indépendance, une certaine liberté de mouvements. Comme sur le terrain en somme ! »
Et Jean Petit de joindre le geste à la parole en gravissant les marches quatre à quatre, comme Rocky Balboa avant son combat contre Apollo Creed. Une attitude positive pour les dirigeants monégasques qui ne tarissent pas d'éloges sur le capitaine un peu lutin de l'ASM :
- « Jeannot est un chien fou à la ville comme sur le pré. Toujours à courir partout après la balle. Un vrai milieu relayeur qui n'oublie pas aussi de rendre service à ses partenaires qui oublient tout le temps un truc à la maison ou dans leur voiture. Jeannot court, grimpe, saute, et vole aussi parfois. C'est un vrai héros local même s'il ne porte pas de cape. Et pourtant, il est international ».
Un super-héros discret qui aime mettre en pratique le proverbe du coin, le pantalon extra-large au vent. A Monaco comme partout ailleurs en effet, on a toujours besoin d'un Jean Petit chez soi.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire