LE GESTE TECHNIQUE DECRYPTE de trois Stéphanois pas corrects.


JANVION-BATTISTON-ZIMAKO.
[Interprétez: les frères Rapetous. (j'vois pas bien le rapport là. Bah lis ma chronique avant de l'ouvrir].
Le geste technique:
Le tirage de maillot entre potes. Et à trois en plus. Tout ça parce que c'est Platini. Alors les autres, ils sont jaloux comme des poux (bijoux, cailloux... mais j'sais pas si ça le fait bien avec ça). En tous cas, ils se l'arrachent le maillot Super Téloche de Platoche (encore une rime dis-donc, fais gaffe tu vas bientôt faire des alexandrins à ce rythme). Purée, il va pas la fermer celui-là, pas possib' ça. Donc je disais, bah j'sais plus tiens. Oui pas glop les trois sur cette énorme faute. En plus, Zimako fait une obstruction en retenant son compère avec le bras, lequel a les mains dans les poches sans montrer aucun signe de protestation. Fair-play là-dessus Michel. Il a même l'air amusé tellement il se sent fort. Tandis que nos trois branquignoles, c'est vraiment des salauds sans nom. Carton rouge mérité tiens. Et après, ils vont nous sortir en conférence de presse que le groupe vit bien. Allez zou, dehors. "Chuis sûr qu'c'est à cause des noirs ça, avec leur walkman et tout, ils collent la zone partout où ils passent" me dit mon voisin de tribune qui a abusé de la Kanter avant le match. Là, j'sais pas quoi lui répondre. Comme il est gaillard en plus. Dans la foulée, Platini marque le coup-franc. Bien fait pour eux.


AS SAINT-ETIENNE 1980-81.
Debout : Janvion, Gardon, Santini, Battiston, Lopez, Curkovic.
Accroupis : Rep, Paganelli, Larios, Zimako, Platini.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire