WM 74. LA FINALE. ALLEMAGNE-PAYS-BAS.

WM '74 - FINALE
- 7 juillet 1974 -
Olympiastadion, München. 75.200 spectateurs.
Allemagne bat Pays-Bas : 2-1 (1-1).
Arbitre Mr Jack Taylor (Angleterre).
Buts : 
Neeskens (2ème sur pen.) pour les Pays-Bas. Breitner (25ème sur pen.), Müller (43ème) pour l'Allemagne.
Remplacements : 
Rensenbrink par René van de Kerkohv (66ème) et Rijsbergen par de Jong (68ème) pour les Pays-Bas
ALLEMAGNE : Maier – Vogts, Schwarzenbeck, Beckenbauer – Breitner, Grabowski, Overath, Hoeness, Bonhof – Hölzenbein, G. Müller. Entraîneur : Helmut Schön.
PAYS-BAS : Jongbloed – Krol, Rijsbergen, Suurbier – Haan, van Hanegem, Jansen, Neeskens, Cruyff – Rensenbrink, Rep. Entraîneur : Rinus Michels.

- JOHAN CRUYFF (25/4/1947 - 24/3/2016) -

LE STADE
Olympiastadion (München).

LES EQUIPES


 - LE MATCH EN VIDEO -

- LE MATCH EN PHOTOS -

WM '74 style !

WM '74 in the air.

Electric WM '74 (Neeskens et Maier, Hölzenbein, Müller et Rijsbergen).


LES BUTEURS
Johan Neeskens
Paul Breitner et Gerd Müller

LE DUEL CRUYFF / BECKENBAUER

LA JOIE ALLEMANDE
Beckenbauer, Maier, Müller et les 2 Helmut (Schmidt et Schön)

WELTMEISTER

9 commentaires:

  1. Un humour à deux balles pour masquer une méconnaissance du sujet voire même du football ?

    RépondreSupprimer
  2. (Visiblement Dominique Grimault passe du temps sur le VFC).

    RépondreSupprimer
  3. ("un but pourri de Gerd Müller", Thierry Roland doit être à l'origine de thevintagefootballclub.blogspot.com) LOL - Il faut revoir le DVD du match.

    RépondreSupprimer
  4. (pas compris l'astuce là !!!). C'est peut-être Pierre Ménès alors...

    RépondreSupprimer
  5. Sans blague, il faut revoir le match en DVD, le but de Gerd Müller est unique, un but de renard. Même contre Jean-Pierre Adams il marquait des buts de fou ! C'est match énorme avec des occasions de but énormes (Johnny Rep) et un gardien hors norme, Sepp Maier. Oublions Grimauroland ;D

    RépondreSupprimer
  6. Faudrait peut être rappeler que le monde entier attendait la Hollande. L'Allemagne, battue au 1er tour par la RDA, faisait quasiment figure d'outsider face au foot total des Oranges. C'est la victoire d'un état d'esprit collectif qui d'ailleurs fait encore recette aujourd'hui chez les Allemands.

    RépondreSupprimer
  7. Jean-Philippe02/02/2016 21:15

    En fait ce qui pouvait arriver de pire aux Hollandais était d'ouvrir le score d'entrée et c'est ce qui s'est passé . Perso je n'ai pas besoin de revisionner le match il est encore bien vivace dans mon esprit . La Hollande sûre de son fait va écraser la RFA c'est sûr . C'est sans compter sur une génération de footballeurs comme les Allemands en ont eu peu . On ne peut être sûr de battre les Beckenbauer , Müller et autres Overath sur leur terrain même quand on s'appelle la Hollande en 1974 . La RDA est pour moi un accident (volontaire diront certains ...) . Cruijff et ses copains ont commis un péché d'orgueil . Dommage ils avaient et de loin la meilleure équipe du Weltmeisterschaft 1974 . Je pense qu'ils peuvent nourrir plus de regrets sur la finale de Buenos-Aires 4 ans plus tard bien qu'ils n'aient pas possédé une équipe aussi talentueuse .

    RépondreSupprimer
  8. Bon, on va pas en faire tout un fromage...de François, car les dames et l'ami Molette s'en tamponnent de ce match et de ce but pourri de Gerdounet.... :)

    RépondreSupprimer