MEXICO 70. LA FINALE. BRESIL-ITALIE.


Le stade.
Estadio Azteca

Les joueurs entrent sur le terrain. Pour se décontracter, Pelé fait des jongles de la tête avec plusieurs ballons.

Les équipes.
BRESIL 70.
De gauche à droite: Carlos, Alberto, Brito, Gerson, Piazza, Everaldo, Tostao, Clodoaldo, Rivelino, Pelé, Jairzinho, Felix.

ITALIE 70.
De gauche à droite: De Sisti, Bertini, Boninsegna, Rosato, Mazzola, Domenghini, Burgnich, Riva, Albertosi, Cera, Facchetti.

L'échange des fanions.
Facchetti et Carlos Alberto, main dans la main.

Le match en film.
1ère mi-temps. Version italienne.
2ème mi-temps. Version brésilienne.

Le match en photos.
Visiblement, les Italiens ont décidé de lever le pied dans cette partie... mais l'arbitre décide de mettre tout de suite le holà.

Le Brésil se ballade et à la 18ème minute, Rivelino centre pour la tête de Pelé qui se détend et marque...
C'est le début du festival brésilien...
Son nom est peut-être Gerson, mais c'est lui qui double la mise pour le Brésil...
Les Italiens tentent des choses. Des têtes par exemple. Mais ils sont soufflés par la tempête auriverde. Boninsegna égalise cependant juste avant la mi-temps sur une grossière erreur défensive du Brésil (37ème).

C'est la fin. Le Brésil et Pelé peuvent bien jubiler. Ils se sont promenés durant tout le mondial mexicain.

Mexico 70. Vainqueur. BRESIL.
Une bien jolie coupe pour le capitaine Carlos Alberto. Troisième victoire du Brésil en Coupe du Monde après 1958 et 1962. Du coup(e!), il peut même la garder...

L'homme du mondial.
Le Roi Pelé porté en triomphe. C'est bien lui le bonhomme de cette Coupe du Monde. Sa quatrième participation à une phase finale d'un mondial (1958, 1962, 1966 et 1970) est un chef d'oeuvre. Il plane au-dessus de tout le monde, se permet des gestes impossibles. Simplement au sommet de sa gloire. Il remporte ainsi sa troisième Coupe du Monde. En quatre participations, on est pas loin du strike...

1 commentaires:

  1. Bonjour, le premier video est bel et bien en portugais, donc n'est pas une version italienne (premiere partie).

    RépondreSupprimer