IDENTITE NATIONALE. La fiche Edf de... Michel Platini.


Première sélection ?
Le 27 mars 1976 contre la Tchécoslovaquie. Un vieux nul 2-2 au Parc et j'te plante un coup-franc à faire chialer Henri Michel.

La der ?
Le 29 avril 1987 contre l'Islande. On gagne 2-0 pour un match conptant pour les qualifs à l'Euro 88. Mais c'est les années vaches maigres de la Sélection française. Tu te rends compte, jouer son dernier match avec Carmelo Micciche.

Fait marquant en Bleu ?
Plein. Les coupes du Monde 82 et 86 que je n'ai pas joué à 100% de mes capacités physiques. On se plante en demi à chaque fois. Contre les Allemands en prime. Résurgence d'un sentiment anti-germanique en France, tout ça. Mais mon show, c'est l'Euro 84 chez nous. Champion d'Europe. Je claque 9 neufs. Un record. Je plane au-dessus du lot. Et mes 41 pions aussi. Pas mal.

Anecdote ?
Août 1981 au Parc des Princes. On joue contre le VFB Stuttgart en amical. On perd 3-1 et je sors sous les sifflets. Véritablement conspué. Un an plus tard, je suis quasiment un héros avec mes coéquipiers après le drame de Séville.


LES 41 BUTS DE PLATOCHE EN BLEU.


2 commentaires:

  1. Mr Platoche ! Quel formidable joueur que fut Michel Platini. Un buteur hors-normes et un fantastique meneur de jeu. La grande classe.

    RépondreSupprimer