PUB. Renault. Michel Platini.


Platoche à la fin des seventies. Des contrats de chiottes avec Nancy malgré ses coups-francs qui font souvent mouche. Du coup pour arrondir les fins de mois, Michel s'en remet à la pub pour Fruité (le Tang c'était trop fort pour lui) et à la bonne vieille 12 de chez Renault.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire