BIO EXPRESS DEGRADABLE. Joe Jordan.

JOE JORDAN.
« I was more than a player with no teeth ». Pour un peu, on en chialerait presque avec Joe Jordan et cette image qui lui colle à la peau à défaut des chewing-gums qui manquent, eux, de lui coller les ratiches. Et pour cause, l'attaquant écossais qui déteste le vélo parce qu'il a du mal à monter d'une dent dans les cotes, débarqué très jeune à Leeds Utd et son effectif de caractériels, en perd quatre d'un coup lors d'un match avec la réserve des Whites! Jeune écervelé qui manque de plomb, Joe perd là l'occasion de faire quelques réserves avec ses chicots en moins. Cela n'empêche pas Jordan et son dentier de fortune, qu'il ôte avant chaque rencontre, de mener une carrière honorable sans être trop photogénique cependant. Connu sous le surnom de « Jaws » en Angleterre - clin d'œil au balèze qui donne du fil (dentaire) à retordre à James Bond - Jordan mord dans le ballon et impose sa griffe sur le terrain une fois le dentier décollé du palais. Leeds Utd, Manchester Utd, Milan AC, Hellas Verona... Si J.J cale sur les canines, il croque sa carrière à pleine dents. Les plus grands clubs sont à ses pieds et Joe fait figure de pivot dans la sélection écossaise. Trois participations d'affilées à une phase finale de Coupe du Monde (1974, 78 et 82) qu'il marque de son empreinte. « The Shark » comme on le charrie en Italie, plante à chacune d'entre elles, laissant échapper un sourire Colgate du pauvre qui fait la joie des photographes postés autour de la pelouse. Est-ce une raison pour avoir une dent contre eux? La réponse est dans cette révélation qui résonne comme un cri du cœur, perdu entre Southampton et Bristol City au crépuscule de sa carrière. Une sorte d'appel à la réhabilitation. « I was more than a player with no teeth » s'exclame t-il une boule au fond de la gorge et la rage au ventre. D'un autre côté, c'est vrai que les rages de dents, il a pas trop connu ça le Joe.

Joe Jordan mitraille un gardien italien.

1 commentaires: