HOMONYMES OLYMPIQUES et destins (à tirs) croisés. Didier et Nikki Six(x).


DIDIER SIX vs NIKKI SIXX.
Quand Franck Carlton Serafino Ferrana change d'identité en 1980, il se questionne beaucoup sur son nouveau pseudo. Niki Lauda ? Trop tête brûlée à son goût même si le gaillard est déjà bien cramé à l'époque avec son groupe London. Nikki-ta-mère ? Mais il aime trop sa maman pour ça et n'a pas vraiment de reproches à lui faire, elle qui a élevé le fiston seule, abandonnée par un mari volage. A bien choisir il aurait pu taper dans le haut niveau. Nikki Platoche, ça en jette côté standing. Ou Nikki Maradona, plus en rapport avec sa consommation de produits stupéfiants, mais on ne touche pas à la vie privée des gens comme ça. Donc ce sera Nikki Sixx. 2k2x. Et pourquoi pas r2d2 ou c3po quitte à passer pour un extra-terrestre comme 2di6, Didier Six, le Nordiste aux mille clubs et autant d'actions ratées, le ballon parti dans la guerre des étoiles ? Nikki Sixx, c'est sexe et heavy comme le soleil de sa Californie natale. Rien à voir avec les corons de Bachelet ou les frites au vinaigre de Nungesser et Bollaert, le sea, six(x) and sun version Nord/Pas-de-Calais. Absolument rien ne rapproche Didier de Nikki, ou inversement. Et pourtant six(x) ! Sans doute ce goût pour la provocation et la tignasse longue et rebelle au sortir de l'adolescence, cet amour des bas (baissés) ou de la basse pour l'un et l'autre, ou encore les voyages hallucinants de Didier (Valenciennes, Lens, OM, Strasbourg, Bruges, Stuttgart, Mulhouse, Aston Villa, Metz... et sans GPS) pendant que l'autre plonge dans les bad-trip. Seule la formule diffère. Comme son copain Nikki, 2di6 change aussi d'identité lors d'un énième transfert, en Turquie cette fois, pour devenir Dündar Siz. Plus funky comme nom de scène. Peut-être aussi une manière de se faire oublier parce que les Six(x) brothers ont connu de sérieux ratés dans la vie, la cible souvent et les tirs aux buts pour Didier. Comme ce soir de Séville 82 contre l'armée allemande. Cette maudite mort subite que frôle Nikki à la suite d'une overdose. Sixx feet presque under. Une vie de loser cependant émaillée d'étincelles. Plutôt un show pyrotechnique et 80 millions d'albums vendus pour le bassiste tatoué et son gang. Pas un mince exploit comme celui réalisé par Didier au Maracana de Rio en 1977, sa meilleure tournée on stage, en 1ère partie de Sepultura et avec Motley Crüe en guest-star. Mais avec Platini et Trésor, ça le faisait bien aussi.  



2 commentaires:

  1. très drôle !
    félicitations pour le style

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenue sur le VFC. Et merci.

    RépondreSupprimer