HOMONYMES OLYMPIQUES et destins (à tirs) croisés. Jacques et Thierry Marie.


JACQUES vs THIERRY MARIE.
Jacques et Thierry ont au moins deux points en commun. Un nom de sainte-nitouche, et leur région d'origine: le Calvados. A la vôtre les gars, un p'tit coup ça fait toujours du bien. Mais si nos deux Normands partagent des affinités, l'un et l'autre ont tracé leur route chacun de leur côté, selon leurs facultés athlétiques et leurs goûts sportifs. Jacques Marie penche plus pour le foot. Enfant de la libération, il est né le 12 août 1945 à Caen, Jacky, qui a la touch - mais bon il est défenseur donc c'est son rôle aussi - rêve en secret de bicyclette dans la surface et coller des musettes à l'adversaire. Un peu paradoxal mais Jacky s'en fout, comme diraient Les Ablettes, des paradoxes. Préférant le pré à la route, Jacques en chie comme un boeuf avec les clubs bidons par lesquels il passe: Sedan-Torcy (1964-67), AS Nancy-Lorraine (1967-68) et enfin le RC Lens (1968-77). Quelque part son enfer du Nord-Est à lui, pavé de désillusions (deux finales de coupes perdues en 1965 et 75). Malgré son statut de capitaine de route dans le Pas-de-Calais et d'équipier modèle en général, Jacky a du mal à faire son trou. Pas vraiment terrible pour un Normand. A l'inverse, la carrière du jeune Thierry, de Bénouville où il voit le jour le 25 juin 1963, démarre sur les chapeaux de roues lenticulaires. Le roi du prologue et des échappées solitaires endosse les maillots jaune et amarillo dès ses débuts (1986). Sous la coupe de Cyrille Guimard - dont le fils Frédéric devient footballeur pro, va comprendre Charly Mottet - Titi aime partir en tête et poser des mines. Une manière de rendre hommage au Lensois d'adoption qui casse sa pipe en 1999, dans l'anonymat du peloton, trois ans après la retraite de Thierry (1996) et ses 67 victoires professionnelles partagées avec Renault, Système U et Castorama. Pour un coup, Jacques était dans la bonne et devance Thierry sur la ligne. Pas des gonzesses finalement les Marie devant l'effort.

Jacques Marie époque Jésus Christ.

4 commentaires:

  1. Pour Thierry Marie, vous avez omis les équipes: Festina en 1993 et La Creuse Agritubel en 1996.

    RépondreSupprimer
  2. Yes je sais (époque Guimard).

    RépondreSupprimer
  3. De Stéphanie:
    Il s'agissait juste d'une précision.
    Cela ne se voulait pas être une remarque négative.

    RépondreSupprimer