FOOT ROCK AND ROUFLAQUETTES. Dries Visser.


DRIES VISSER.
Cheveux en bataille comme celles qu'il mène au sein de sa défense, dents serrés comme ses futals moule-burnes aussi grosses qu'un ballon gonflé et bacchantes heavy-metal, Dries Visser aussi les poings n'est pas là pour amuser la galerie ni se fendre d'un geste technique inutile ou hasardeux. Il tranche dans le vif du sujet (plus généralement de son sujet) comme un viandard jamais repu. Kill'en all. Des tacles comme un riff saignant, pas toujours à point ou alors de suture pour ses adversaires, Dries file des bleus à qui oppose la moindre résistance. Un gars toujours dans le rouge. L'appel du sang ou d'un VU-mètre martyrisé par la puissance des guitares. Dries mouline sur la six-cordes et travaille les vocalises. Du lourd et du gros son comme son groupe préféré improbable METALLICA. Le sosie de James Hetfield décède en 2006 dans un accident de la route. Une trajectoire qui se termine droit dans le mur. Du son. Pour justifier un caractère trempé dans l'acier et son goût pour le trash (metal).


1 commentaires:

  1. J'avoue avoir été particulièrement sensible à cet article.

    RépondreSupprimer