MAILLOT DE LEGENDE. Los Angeles Aztecs.

Un aigle aux ailes déployées pour emblème - un vieux réflexe de patriotisme américain - un nom qui évoque la mythologie mexicaine et des maillots en pagaille depuis sa création en 1974. Les L.A Aztecs ont souvent changé de look tout au long de leur (courte) carrière dans la NASL (1974-81). Un peu comme leur actionnaire people, la grande folle d'Elton John, qui en connaît un rayon les tenues fashion. Ce maillot de 1976 est peut-être le plus sobre - ce qui n'est pas toujours le cas de ceux qui le portent - un blanc barré par deux bandes horizontales orange. Et l'orange dans la vodka, c'est pas pour déplaire à Georgie Best, le mannequin idéal pour assurer la promotion du soccer'n'roll dans la Cité des Anges, la ville de tous les excès. Le n°7 en abuse, la faute aux bars plantés devant la mer, et se noie dans l'alcool. Toujours avec de l'orange. Puis plus tard Johann Cruiff. Le Flying Dutchman. Les deux bandes au lieu de trois pour un histoire de contrat. Hein ? Bah toujours avec de l'oranje pardi !

George Best à coté d'un beauf à casquette qui se retient de pisser.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire