FOOT ROCK AND ROUFLAQUETTES. Gyora Spiegel.


GYORA SPIEGEL.

Frisé comme un mouton, beau comme un ange déchu, Gyora Spiegel passe plus son temps à arpenter les bars miteux de Strasbourg pour y écouter du rock'n'roll underground que sur la pelouse de La Meinau. Le loulou alsacien, en fait il est Israélien, issu du Macchabée Tel-Aviv (ça sonne mieux comme nom de groupe) préfère les taches de houblon sur le perfecto rapé que salir son short en latex sur une pelouse grasse (et pourtant l'herbe bien grasse, il adore ça). C'est pas comme ça qu'on attire les gonzesses, avec un maillot patché CMDP sur le poitrail. Carrément la zone pour l'image. La nuit, Gyoria est donc un autre homme. Un vrai. Une sorte de Jim Morrison dans le corps de Mike Brant qui rugit, picole, pète et rote en s'encanaillant avec son groupe préféré improbable : BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB. BRMC, c'est quand même plus classe que CMDP : Club Merdique de Pédales. Bon, pour les fans de cyclisme je dis pas. Mais quand on veut se faire passer pour un motard rebelle, ça craint du boudin cette histoire de t-shirt à la con !



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire