05/02/2012

RUUD GULLIT. Jah Rastafari.

1

Entre Bob Marley et Yannick Noah, il y a aussi les dreadlocks de Ruud Gullit qui ne sait pas jouer autre chose que du reggae. Le ballon d'or 87, fervent militant anti-apartheid qui dédie son trophée à Nelson Mandela cette année-là, se découvre des talents de musicien au cours des 80's et n'hésite pas à monter sur scène pour défendre ses protest-songs. Après un premier single « Not the dancing kind » (1984) au succès mitigé, le capitaine de la Oranje rencontre plus tard les membres de Revelation Time, un combo rasta néerlandais dont Ruud est fan notamment depuis la sortie de leur 7'' « Captain dread » à la gloire du milieu milanais. Une collaboration qui pousse Ruud à tenir la basse de temps à autre au sein du gan-jah band et composer quelques morceaux inédits dont le hit « South Africa », en hommage à son idole, qui atteint la 3ème place du Top 40 hollandais à l'époque (1988). En plus du ballon, Ruud Gullit court aussi après les disques d'or. Un succès moins garanti cependant dans ce domaine.





Author Image

About thevintagefootballclub
Le blog foot retro 70's / 80's un peu yeah sur les bords !

1 commentaire: