13/12/2010

BIO EXPRESS DEGRADABLE. Bruno Pezzey (1955-1994).

0

Avec son nom à faire rire les gamins, Bruno Pezzey démarre avec un handicap dans la vie. Surtout en jouant au football devant des gradins remplis de supporters à moustache vêtus du costume traditionnel. Pas trop évident de porter un pareil nom. Mais Pezzey s'en accommode et commence sa carrière dans la modeste équipe du F.C Vorarlberg à 18 ans (il est né le 3 février 1955) où il apprend à conjurer le sort. Au bout d'an an, il rejoint le Wacker Innsbruck. Bruno y excelle et sa réputation prend éclat et volume, un peu comme la grosse tignasse frisée qu'il promène sur le pré.

Dialogue avec le Cha !

En quatre saisons au Wacker (1974-78), Bruno Pezzey remporte deux titres nationaux (1975 et 77) et une coupe d'Autriche, l'année du premier titre, qui lui permet de réaliser le doublé coupe-championnat. Son excellent exercice 1974-75 est justement récompensé par une première cape en sélection en juin contre la Tchécoslovaquie. C'est le début de ses quatre-vingt quatre sélections au total avec, pour point culminant, deux participations aux coupes du Monde 1978 et 82. Pezzey prend du poids dans son pays, devenu trop exsangue en rapport à ses qualités physique et technique. La voisine Allemagne lui fait alors les yeux doux. L'Eintracht Francfort met le paquet et remporte le gros lot. Pezzey signe pour cinq ans (1978-83). Jackpot ! Francfort remporte la coupe UEFA aux dépens du Borussia Mönchengladbach (2-3, 1-0) deux ans après son arrivée (1980). La saison suivante, il s'offre un autre titre avec la coupe d'Allemagne (1981). Après, c'est un peu la galère pour l'Eintracht qui digère mal une sale défaite un soir de coupe d'Europe à Sochaux. Bruno Pezzey sent la chute et rebondit au Werder Brême (1983-87). Pas de médaille au tableau d'honneur ni de fait notoire pour l'Autrichien qui semble désormais vivoter en Bundesliga. Au terme de son contrat, Bruno Pezzey rentre au pays à 32 ans, au Swarovski Tirol, où il ajoute de nouveau quelques lignes à son C.V : deux titres de champions (1989 et 90) et une coupe d'Autriche (1989).

Pezzey quitte la scène internationale en 1990 lors d'une rencontre amicale contre la Suisse. Il met un terme à sa carrière de joueur la même année, avec plus de cinq-cent matchs officiels sous les bigoudis. Il jouit alors paisiblement de sa retraite quand le 31 décembre 1994, histoire de bien terminer l'année, il succombe à une crise cardiaque en jouant au hockey sur glace. C'est la révolution de palet au pays, assommé par la disparition de son joueur fétiche. Considéré comme le meilleur défenseur autrichien depuis l'après-guerre, nominé à plusieurs reprises pour l'élection du footballeur de l'année, Bruno Pezzey suscite l'émoi et laisse un grand vide en Autriche. En hommage à son illustre défenseur, un prix spécial porte depuis son nom à l'élection annuelle du footballeur autrichien de l'année. De son côté, l'Allemagne n'oublie pas non plus ses bienfaiteurs. A Francfort, son portrait géant figure à la station de métro Willy Brandt Platz. Bruno Pezzey est définitivement rentré dans l'histoire du football mondial.


Author Image

About thevintagefootballclub
Le blog foot retro 70's / 80's un peu yeah sur les bords !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire