Finale coupe de France 1979. NANTES-AUXERRE.

16 juin 1979.
NANTES bat AUXERRE : 4-1 (1-0; 1-1; 4-1 a.p).
46.070 spectateurs.
Arbitre Mr Vautrot.
Buts : Pécout (11ème, 104ème et 120ème), Muller (1113ème) pour Nantes. Mésonès (49ème) pour Auxerre.
Remplacements : Rio par Denoueix (85ème), Trossero par Baronchelli (61ème) à Nantes. Schaer par Truffaut (78ème), Delancray par Hallet (106ème) à Auxerre.
NANTES : Bertrand-Demanes - Bossis, Rio, Michel, Tusseau - Muller, Sahnoun, Rampillon - Trossero, Pécout, Amisse. Entr : Jean Vincent.
AUXERRE : Szeja - Denis, Borel, Roque, Noël - Cuperly, Brot, Mésonès - Klose, Schaer, Mésonès. Entr : Guy Roux.

F.C NANTES 79 vs AJA 79

Opposé à Auxerre, pensionnaire de la 2ème division, le F.C Nantes se sent investi d'une lourde mission ce 16 juin 1979. Le public du Parc, qui a pris fait et cause pour le « petit », sublime l'AJA mais les Canaris, plus frais et meilleurs techniquement, remportent leur première finale après les échecs de 1966, 70 et 73. Le signe indien est vaincu pour Nantes, au grand soulagement de ses supporters. Non, les Canaris ne sont pas cuits et Henri Michel peut (enfin) en taper cinq au président de la république.

Serge Mésonès et Henri Michel.

Décomplexé, poussé par ses fans, Auxerre entame la rencontre avec audace. Les Bourguignons profitent de leur statut d'outsider pour bouger des Nantais appliqués. Les pensionnaires de l'élite ne veulent pas prendre de risques inutiles et se montrent efficaces en attaque. Après 10 minutes de jeu, à la suite d'un centre de Trossero sur l'aile droite, Eric Pécout récupère le ballon et trompe le gardien polonais Marian Szeja. Nantes passe devant et l'on pense, dans les tribunes, que l'ogre va dévorer le petit poucet. Mais c'est mal connaître les hommes de Guy Roux qui, au fil des minutes, prennent confiance et n'hésitent pas à solliciter Bertrand-Demanes sur des tentatives de Mésonès, Schaer et Delancray. A  la mi-temps, le score est favorbale aux Nantais mais la partie est loin d'être terminée.

Dès la reprise, les Canaris sont cueillis à froid par la révolte icaunaise. Servi par Klose, démarqué sur l'aile, Serge Mésonès, capitaine-courage de l'AJA, reprend la ballon de la tête et devance un Bertrand-Demanes parti aux pâquerettes. Auxerre égalise, le public vacille et Nantes se met à douter. L'AJA est à la porte d'un exploit d'autant que la nervosité gagne les hommes de Jean Vincent. Le FCN frise d'ailleurs la correctionnelle lorsque Schaer se retrouve seul face à Bertrand-Demanes. Croyant être hors-jeu, l'attaquant auxerrois manque son duel face au gardien nantais. C'est la balle de match à vingt minutes du coup de sifflet final ! Auxerre pousse quand même les Nantes aux prolongations, fatales aux joueurs de l'Yonne, usés par leurs efforts.

Plus frais physiquement, les prolongations tournent rapidement à l'avantage des Nantais. Et un homme se met en évidence : Eric Pécout. L'attaquant international reprend d'abord de la tête un centre venu de l'aile gauche avant d'achever les Auxerrois en fin de partie. Entre-temps, Oscar Muller profite de la fatigue de la défense bourguignonne pour inscrire son but. Les Nantais, heureux et soulagés, peuvent gagner la tribune présidentielle pour recevoir un trophée qui les fuyait depuis toujours. Aux Canaris la victoire, et les honneurs à l'AJA. Le public réclame un tour aux vaincus alors qu'Henri Michel jubile avec la coupe.


- LE MATCH EN PHOTOS -

Les hommes de la finale (Pécout, Mésonès et Schaer).

Baronchelli, Bertrand-Demanes et Michel.

La joie des Nantais contraste avec la douleur de Mésonès.

Giscard, Henri Michel et des moustachus.

- LE MATCH EN VIDEO -


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire