SALIF KEITA. Pair et manque.

42 comme la Loire. Salif Keita sait pour qui il joue lorsque qu'il inscrit ce nombre incroyable de buts au cours de la saison 1970-71. Or, malgré des statistiques affolantes, la Panthère Noire de Sainté doit se contenter de la place de dauphin derrière l'insatiable Josip Skoblar, lequel pointe à 44 buts en fin de saison. Ce dernier reçoit le Soulier d'Or européen en fin d'année, et Salif de prendre l'argent. Pas vraiment une déception pour le Malien qui commente, bon joueur : « J'avais pris le départ du championnat en songeant que je pourrais peut-être remporter un Soulier, mais je ne pensais pas encore au Soulier d'Or. Mais l'appétit vient en mangeant, comme vous dîtes en France, et plus je me rapprochais de Skoblar et plus je sentais que je pourrais le battre. Je crois que s'il y avait eu un match de plus, j'aurais pu y parvenir. » Salif Keita s'incline avec fair-play, satisfait néanmoins d'avoir battu un record pendant la saison, celui du nombre de buts inscrits au cours d'un match (6 contre Sedan). Pas mal pour un (beautiful) loser. Retour en détail sur un exercice haut en couleur pour le Stéphanois.

1ère journée : ASSE-Nantes.
1 : Dribble étourdissant, contre favorable, devant Fouché. Feinte de corps. Comme à la parade du pied droit.
2 : talonnade de Herbin, tir du pied droit décoché à 30 mètres des buts nantais.

2ème journée : Angoulême-ASSE.
3 : Sur un corner de Farison, Larqué me transmet le ballon dans le coin droit du but gardé par Kouba, je loge du pied gauche la balle au fond des filets.

6ème journée : ASSE-Reims.
4 : Talonnade de Revelli, je marque comme à la parade du pied droit.

7ème journée : Bastia-ASSE.
5 : Reprise de la tête sur un service de Revelli qui avait lobé Rossat, le gardien corse.

8ème journée : ASSE-Lyon.
6 : Coup-franc tiré très vite par Bereta, détente phénoménale et reprise de la tête qui bat Chauveau.

10ème journée : Rennes-ASSE.
7 : Ballon perdu par Cosnard, Polny relance la contre-attaque. Après un une-deux avec Revelli, je m'infiltre pour venir battre Aubour d'un tir du pied gauche.
8 : Je pars seul, résiste à la charge de plusieurs défenseurs bretons, arrive devant Aubour que je dribble pour marquer, du droit, dans le but vide.

11ème journée : ASSE-Nice.
9 : Un but de toute beauté. Reprise du droit , en demi-volée, sur un centre précis de Samardzic.

12ème journée : Bordeaux-ASSE.
10 : Une-deux Samardzic-Revelli, un échange Keita-Revelli, une passe à Sarramagna, un centre de celui-ci et une reprise... mal ajustée du droit.
11 : Démarqué au point de pénalty, un tir à ras de terre, du pied gauche, qui frappe le poteau avant que la balle ne pénètre dans les filets.

13ème journée : ASSE-Strasbourg.
12 : A la réception d'un centre précis de Samardzic, reprise souveraine du pied droit.
13 : Faute de main de Schurr en pleine surface. C'est un pénalty transformé d'un tir du pied droit.

16ème journée : ASSE-Angers.
14 : But dans mon style bien particulier. Service de Bosquier, réception au centre du terrain, envolée en longues foulées, tir croisé du pied droit.

17ème journée : Sedan-ASSE.
15 : Petit but réussi presque à l'improviste, en resquillant, à la suite d'un tir du gauche et surtout d'une grossière erreur des Sedanais.

18ème journée : ASSE-Nancy.
16 : Une-deux avec Revelli qui se termine par un tir de Hervé que je prolonge victorieusement, du droit, en revenant dans l'axe du but.
17 : Centre de Bereta que je reprends, de la tête, en plongeant horizontalement.

20ème journée : ASSE-Angoulême.
18 : Un maître-tir du pied droit. Je loge le ballon dans lucarne de Kouba.

23ème journée : OM-ASSE.
19 : Faible dégagement des deux poings de Jean-Paul Escale. Au bon endroit pour reprendre facilement du pied droit.

24ème journée : Reims-ASSE.
20 : Sur un coup-franc de Bereta, la balle me parvient par l'intermédiaire de Herbin. Très avancé, au point que les Champenois me croient hors-jeu, je tente une pichenette du pied gauche.

25ème journée : ASSE-Bastia.
21 : Belle ouverture de Bereta, je driblle Calmettes, puis Tosi avant de battre Rossa, d'un tir du pied droit.
22 : Je profite d'une ouverture de Revelli, attire Rossa et le trompe d'une pichenette du pied gauche.
23 : Action de Farison relayée par Bereta puis Revelli, reprise sèche et précise du pied gauche.
24 : Tir sur le poteau, je contourne un Bastiais pour reprendre le ballon du pied droit.

La Panthère Noire en action.

27ème journée : ASSE-Rennes.
25 : A bout portant, je surgis derrière Chlosta pour reprendre, d'une volée du pied droit, un centre de Georges Bereta.

30ème journée : ASSE-Metz.
26 : A la suite d'un coup-franc, reprise victorieuse de la tête, après un centre de José Broissart.
27 : Très belle remise de Herbin qui me place en position favorable. Sortie hasardeuse de Duchêne, nouvelle pichenette du pied droit.

31ème journée ; ASSE-Bordeaux.
28 : Hors-jeu, me semble t-il, je marque de plein fouet, du pied droit, sur une petite déviation de Herbin.

32ème journée : ASSE-Red Star.
29 : Tir de plein fouet, du pied droit, qui trompe la vigilance de Laudu dans les toutes dernières minutes du match.

34ème journée : Angers-ASSE.
30 : Sur un terrain extrêmement lourd, je parviens à extirper la balle de la boue et bats, de très près et du pied gauche, le gardien angevin Gallina.
31 : Absolument démarqué, je transforme en but de la tête, un centre adressé par Patrick Parizon.

35ème journée : ASSE-Sedan.
32 : Remarquable exploit personnel. Je dribble trois Sedanais et décoche, du pied droit, un tir tendu à ras de terre.
33 : Tir de Bereta contré par Salem. Je récupère, feinte la frappe, élimine Salem et glisse le ballon du pied gauche sous le ventre de Tordo, sorti.
34 : J'intercepte une passe en retrait de Zamajski, m'infiltre entre Salem et Tordo, et marque du pied droit.
35 : Centre de Parizon de la droite, reprise de la tête facile.
36 : Coup-franc direct du pied droit décoché de 25 mètres.
37 : Centre de Parizon, remise de la tête de Herbin, reprise fulgurante du pied droit en demi-volée.

37ème journée : ASSE-Ajaccio.
38 : Longue balle de Bereta, Revelli s'efface sur le centre et je reprends du pied droit, dans un angle difficile.
39 : Baratelli relâche un centre. Je reprends de la tête pour marquer facilement dans le but vide.
40 : Encore du pied droit, à quelques mètres du but, au milieu d'un paquet d'adversaires et de partenaires.
41 : Sur passe de Bereta, face au but au point de pénalty. Tir du pied droit à mi-hauteur.

38ème journée : Nantes-ASSE.
42 : Dernière minute du fin et de la saison. Revelli, au départ, centre. Je m'approche de Fouché et tire victorieusement du pied droit.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire