Y A PAS QU'LE FOOT. Didier Notheaux.

Consonne – voyelle – consonne – voyelle... Bon, et qu'est-ce qu'on a avec tout ça ? Bah, Didier Notheaux, pardi. En quatorze lettres ! Record battu. Et en matière de record, le Normand s'active à fond pour son activité préférée, compter et faire des mots, puisqu'il ne rate jamais « Les chiffres et les lettres », l'émission animée par Patrice Laffont sur la 2. Plus qu'un passe-temps, c'est une passion pour le diable rouge du F.C Rouen, comme pour des millions de Français pendus aux calculs savants de Bertrand Renard. Mais alors pourquoi une telle assiduité pour ce casse-tête télévisé ? Un truc de moustachus ou bien ? « C'est l'émission qui me détend » répond Notheaux en toisant la glorieuse à Bebert devant son poste, avec le stylo, le boc-notes et le sablier sur le coin de la table. « J'éprouve beaucoup de plaisir car je joue en même temps que les candidats » lance d'ailleurs notre téléspectateur qui s'entraîne tous les jours pour battre les candidats. Une attitude de compétiteur, tel qu'il est sur le terrain. Mais attention, « si la télévision est une excellente distraction, prévient Didier en Normand avisé, elle ne doit pas nuire à la façon de vivre d'un sportif professionnel. » En treize lettres, professionnel. Mince, Didier va devoir encore bûcher pour prétendre à devenir un champion du mot le plus long.

Didier Notheaux aime les chiffres, les lettres et RTL 9.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire