WAGs RETRO. Dany Saval.

Dany est magique !

Dany Saval est une actrice formidable ! Ça, c'est son mari qui le dit sur tous les plateaux de télévision avec un ricanement frénétique. Michel Drucker a d'ailleurs beaucoup de chance. Celle qui partage sa vie depuis 1973 suit en effet son époux partout où il se trouve en reportage. Au Brésil pour la coupe intercontinentale, en Allemagne pour la finale de la coupe du Monde, la blonde aux cuisses de mouche soupe football du matin au soir, sans montrer le moindre signe d'impatience et au point de mettre sa carrière entre parenthèses. Elle a vu jouer le roi Pelé, Jaïrzinho et même Raymond Kopa lors du jubilé de Just Fontaine. Une femme qui aime le terrain, et les coulisses puisqu'elle n'hésite pas à suivre son chéri jusque dans les cabines de retransmission. Vraiment formidable. Oui d'accord, mais et le chien dans tout ça ? Dany élude la question pour revenir au ballon rond et sa passion pour Paris Saint Germain qu'elle évoque dans Foot Supporter Magazine (janvier 1978). « J'ai l'esprit de famille, concède la blonde aux bas coton et acrylique pendant que son jules s'époumone sur le divan. Julien Clerc, formidable ! Je suis donc supporter du P.S.G, en toutes circonstances, même quand ils perdent. » Et comme les Parisiens ne gagnent pas souvent à l'époque, Dany a vraiment le club de la capitale dans la peau. A cause de son mari ou bien alors ? « D'une certaine façon, avoue l'habituée du Parc des Princes. Avec son émission quotidienne, mon mari porte aussi les couleurs de R.T.L. » Une logique implacable. Mais en aparté, la comédienne fait une infidélité au club parisien. « En confidence seulement, je peux le dire, chuchote Dany la rouge et bleue, mon préféré en ce moment ne joue pas à Paris. C'est Michel Platini. » Encore un Mimi. Formidable !

Une nouvelle recrue pour P.S.G

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire