La grosse cylindrée de JACQUES ZIMAKO.


Pour Jacques Atre, plus connu sous le pseudo Zimako, l'auto c'est sympa, mais vraiment sans plus. « Oui j'aime bien la voiture en général, concède le Néo-Calédonien sans feinter, parce que c'est pratique et finalement confortable. » Voilà, Jacques a dit, pas trop non plus, et y a pas à discuter. Pas même sur le choix du véhicule. Zim' a opté pour la Renault 30, un modèle de 1977*. Une berline sympa pour le Kanak, lequel estime de toute façon que la bagnole est « avant tout [...] un outil nécessaire. » Point barre. Pas moyen donc de causer tuning ou monster-cars. Le rapide attaquant passé par Bastia, Saint-Etienne et Sochaux - où là, bah il est bien obligé de rouler en 104 Z comme tout le monde - se moque de la vitesse, et n'est pas maître dans l'art du crissement de pneus au feu rouge. En gros, un vrai boulet pour Dominique Chapatte et son « turbo » sur la petite chaîne qui monte. « Je n'ai pas de voiture de sport, se félicite d'ailleurs Zimako, gonflé comme un bibendum. Il y en a de jolies, mais elles roulent trop vite pour moi ! » Une petite dose d'humour pour masquer son ignorance et un total désintérêt pour le sujet. Zim' dégage en touche de manière très courtoise, sans trop s'étendre. Et lorsqu'il s'agit d'évoquer le rôle néfaste de l'automobile sur la santé de la planète, Zim' reste autant évasif. « Je crois qu'il y a beaucoup de choses qui polluent plus que la voiture » lâche le roi du corner direct en guise de conclusion. Comme les questions à la con par exemple, n'est-il pas Jacques ?

*date de l'interview parue dans Football Magazine (, n°218, novembre 1977).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire