Sponsor en toc. STADE QUIMPEROIS (Rallye).


En Grande-Bretagne pour les amateurs de sport automobile, le rallye du RAC est une sorte d'institution. En Bretagne, à Quimper plus précisément, le rallye est juste un hypermarché, le premier implanté dans la ville en 1969 sur une surface de vente de 10.000 mètres carrés. Une autre institution quelque part dans le Finistère ! Qui pose son aura locale sur le maillot du club de la ville une dizaine d'années plus tard : le Stade Quimpérois. Au début des années 70, l'équipe a pris la fâcheuse habitude de faire le yoyo entre la D.II et la D.III mais tout change avec l'arrivée du sponsor tout-terrain durant la tempête punk de 1977. De l'ambition qui frise la démesure, un peu comme le rayon poissonnerie de la boutique, et c'est le dérapage mal contrôlé, la durite qui pète en pleine spéciale chronométrée. Les Bretons sont collés au fond de la grille, entre la 12ème et la 14ème position de 1978 à 1981, jusqu'à la descente aux enfers au cours de la saison 1981-82. Malgré la présence de Jean-Marie Lachivert - l'anagramme de Chilavert – dans les bois, de quelques jeunots aux dents longues (Serge Le Dizet, Dominique Barberat, Alain Jaffres...) et du vieux druide rasta-rocket Michel Kaham, les hommes de Marc Rastoll finissent dans le ravin, les crampons plantés dans la semoule du stade de Penvillers. Dernier de son groupe, le Stade Quimpérois présente des stats faméliques. Six victoires, huit nuls et une ardoise de vingt défaites dont une mémorable contre le rival du coin l'En Avant Guingamp (0-5). Quimper sur le terrain et boit le chouchen jusqu'au rallye en quelque sorte. Depuis, le club s'appelle le Quimper Kerfeunteun Football Club. Le Clairefontaine breton quoi...

STADE QUIMPEROIS 1981-82
Debout : Michel Kaham, Thierry Reillier, Gérard Déru, Jean-Marie Lachivert, André Hémon, Jean-François Bideau.
Accroupis : Dominique Barberat, Patrick Kaminski, Patrick Le Polotec, Patrick Toulhoat, Luc Barraud.

STADE QUIMPEROIS 1979-80 (Panini).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire