WAGs RETRO. Tibor Nyilasi et sa Magyar aux anges.


Entre Buda et Pest, Tibor Nyilasi surplombe le Danube et peut rouler des mécaniques dans son pull trop court et son jean serré bien comme il faut. La Hongrie a obtenu son ticket pour le mundial argentin en écrasant la Bolivie en match de barrage. Le milieu de terrain de Ferencváros ouvre le feu au Nepstadion, avant le pilonnage du match aller. L'équipe hongroise l'emporte six à zéro. Et assure un autre succès (2-3) à La Paz, à 3,600 mètres d'altitude. La Hongrie rit du haut de son petit nuage et « l'Arc » (Nyil en hongrois, c'est son surnom) triomphe ! Mais manque de flèches dans le tournoi. Les Magyars sont tombés dans le groupe de la mort avec l'Italie, la France et l'Argentine. Trois revers au final et pas un petit point à ramener au pays. D'un seul coup, la nana sur la photo semble s'éloigner discrètement en flairant le mauvais plan. Quatre ans plus tard en Espagne, Tibor Nyilasi participe à la correction hongroise sur Salvador (10-1) en inscrivant un doublé. Les boules étaient moins compressées dans le futal ce jour-là.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire