Y A PAS QU'LE FOOT. My secret garden by Bernard Lacombe.

L'arroseur arrosé.

Le passage de Bernard Lacombe à l'émission « Luis attaque » sur les ondes de RMC la semaine passée (25/3) a crée le buzz dans les médias et les réseaux sociaux. En cause, les propos du conseiller du président Aulas sur la gente féminine qui s'intéresse d'un peu trop près au ballon rond. « Je ne discute pas de football avec les femmes, lance t-il à l'antenne en réponse à une auditrice sur le cas (désespéré ?) de son poulain Karim Benzema en équipe de France. C'est mon caractère, c'est ma vision des choses. Qu'elles s'occupent de leurs casseroles ». Nanard provoque un tollé général chez les femmes, anonymes ou issues du monde sportif et politique, qui chargent à raison l'ancien attaquant de l'Olympique Lyonnais. Les réactions fusent, parfois au ras du gazon (mais y a t-il besoin de voler bien haut face à un courant de pensée archaïque), et l'ex-international de se confondre en excuses dès le lendemain, couvert à demi-mots par son président. Humour ou pas, l'attaquant français le plus prolifique de l'histoire du championnat de France révèle un trait de caractère inavoué jusque-là. Les femmes aux fourneaux et les hommes au bistrot. A chacun son jardin en quelque sorte. La cuisine et les tâches ménagères pour bobonne, et moi de m'occuper de mes plants de tomates. A condition de les arroser régulièrement et d'entretenir son potager contre les mauvaises herbes, un peu comme celles qui fleurissent dans l'esprit de l'ancienne idole de Gerland.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire