WAGs RETRO. Mario Kempes et miss Mavi.

Mavi et Mario ont signé un contrat pour la vie.

C'est peut-être le plus beau jour de sa vie. Bien plus encore que cette soirée de juin 78 durant laquelle l'Argentine devient championne du Monde de football à domicile. Le 19 décembre 1978, alors que la saison de la Liga bat son plein, Mario Kempes passe la bague au doigt à María Vicenta Moll, Mavi pour les intimes, une jeune fille de la région de Valence où évolue « el Matador » depuis l'été 1977. Si la lune de miel des amoureux est ajournée pour cause de championnat, l'évènement donne lieu à une grosse fête, relayée par la presse argentine et ibérique, où l'on dénombre une bonne centaine de convives au gueuleton des mariés parmi lesquels les coéquipiers de Mario Alberto, dont Carlos Diarte (un temps aperçu du côté de Geoffroy-Guichard au début des 80's) et le capitaine Enrique Saura Gil. Marcel Domingo, l'entraîneur du club (de 1977 à 79), est aussi sur la liste des invités qui se partagent la grosse pièce montée concoctée pour l'occasion. Un grand moment de bonheur pour Mario dont la saison 1978-79 est placée sous le signe de l'émotion puisque Valence remporte la copa del Rey six mois après les noces de l'Argentin, champion du Monde quelques mois auparavant. Après avoir donné naissance à trois enfants, deux filles et un garçon, le couple se sépare au bout de dix-sept années de vie commune. Aujourd'hui « el Matador » vivrait avec Vénézuelienne, Julia. Le Vintage Football Club a retrouvé la piste d'une María Vicenta Moll sur le Net et exerce la profession de psychothérapeute-naturopathe. L'odeur du gazon frais peut-être.

Marcel Domingo (à gauche), Carlos Diarte et Saura endimanchés pour la réception.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire