Stadium view. LA MEINAU.


Stade: LA MEINAU. 
Lieu: STRASBOURG. 
Pays: FRANCE. 
Club résident: R.C. STRASBOURG 
Année: 1984.

En 1984, le stade de la Meinau fait peau neuve. Un lifting (nécessaire) pour l'enceinte du Racing, choisie parmi six autres villes pour accueillir des matches de l'Euro (deux au total : RFA-Portugal et Danemark-Belgique) organisé en France, dont les premiers coups de pelle remontent à 1978 avec l'accord de la municipalité. Les travaux de rénovation permettent de porter la capacité du stade à 48.000 places (à la louche) et d'en faire une réalisation moderne à l'époque, inaugurée quelques mois avant le début de la compétition, à l'occasion d'un France-RFA (17/4/1984) qui n'a d'amical que le nom (salauds de boches). En chantier pendant cinq ans, la Meinau dévoile ainsi aux Bleus - et aux hools franco-germaniques venus en découdre en Alsace - son nouveau visage avec ses places toutes couvertes (dont 17.000 assises), ses salles de soins et de conférences, son resto... Une opération à l'Américaine pour un coût de 117 millions quand même. Et quelques histoires à raconter.

Lors de la saison 1978-79, la capacité du stade est réduite à 29.500 places. L'année du titre pour le Racing. Une mauvaise coïncidence qui pousse les dirigeants strasbourgeois à ouvrir le virage Ouest (alors fermé) lors de la venue du PSG pour le compte de l'avant-dernière journée du championnat. Cinq mille supporters s'engouffrent entre les bétonnières et les brouettes pour assister à la rencontre afin de fêter le titre de leur équipe. Une ambiance de coupe d'Europe et des gens nichés sur les échafaudages, les pylônes d'éclairage ou sur le toit des tribunes pour certains. Après tout, on n'est pas tous les jours champions. D'autant que le stade s'enflamme encore une fois l'année suivante, mais pas pour les mêmes raisons. A la suite du licenciement de Gilbert Gress par le président André Bord, les supporters du Racing saccagent leur enceinte à l'occasion de la réception des Canaris, lesquels ont succédé aux Racingmen au palmarès du championnat. Insultes, charges de CRS, la Meinau s'embrase et ne se remettra jamais de cet incident. Le Racing s'enfonce dans la crise. Une parmi les autres qui s'étalent par décade. Dix ans après le début des travaux et à la veille de l'Euro 88 en Allemagne, la Meinau est le théâtre de la finale de la coupe des vainqueurs de coupes qui oppose Ajax à Malines. Aujourd'hui l'enceinte bâtie en 1906 accueille des matches amateurs et affiche une capacité de 29.000 places. C'est vraiment la crise au Racing.

La Meinau en 1972.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire