MAILLOT DE LEGENDE. Danemark 1986.

Un à zéro contre l'Écosse, six à un contre l'Uruguay et deux-zéros contre la RFA, la sélection danoise démarre le mondial mexicain en trombe. Pour une première participation à un coupe du Monde, c'est un départ en fanfare. Trop rapide peut-être. Au premier virage, le Danemark se crashe contre l'Espagne. Un choc terrible et le coup du lapin fatal. Les hommes de Sepp Piontek sont éliminés en 1/8èmes, balayés par la tornade espagnole et un Butragueño touché par la classe ce jour-là. Un quadruplé et une gifle (5-1). Le vautour (« El Buitre ») a terrassé le « Bison » Preben Elkjaer-Larsen. La douche froide pour une équipe qui aura apporté une bonne dose d'air frais durant le premier tour de ce mondial écrasé par le soleil du Mexique. Michael Laudrup, Jesper Olsen, Franck Arnesen, un croisé entre Mick Jagger et Dennis Lyxzén, émerveillent les commentateurs sous leur maillot vanille-fraise. Le Danemark, c'est du dessert. Comme la Suède en 74, la formation scandinave jouit aussi d'une grosse côte de popularité auprès du public local. Parce qu'ils sont beaux, sympas et qu'ils boivent des caisses de Corona. Des bons mecs en somme, avec un jeu Tequila frappée sur la pelouse. Sans calcul ni pression (enfin si). C'est avec le même état d'esprit qu'ils remporteront l'Euro six ans plus tard.

Preben Elkjaer Larsen avec le second jeu de maillot.

3 commentaires:

  1. Quelle horreur ce maillot ! Presque aussi pire que ceux d'Ajaccio, Troyes et quelques autres de Ligue 1 ou 2... Les maillots "2" et "3" du Stade Brestois sont eux aussi - hélas - d'une horreur absolue (les pubs peut-être...). Allez Brest quand même...

    RépondreSupprimer
  2. Le retour du Brestoa, ça fait plaisir. Bonne année à toi.

    RépondreSupprimer
  3. Bloavez Mad !

    RépondreSupprimer