ENGLAND 1982.


ENGLAND - World Cup 82 -
Espagne-ANGLETERRE
- 5/7/1982 -
De gauche à droite : Bryan Robson, Graham Rix, Terry Butcher, Paul Mariner, Tony Woodcock, Trevor Francis, Ray Wilkins, Phil Thompson, Kenny Sansom, Peter Shilton, Mick Mills.

1 commentaires:

  1. Jean-Philippe07/09/2018 18:15

    L'Angleterre au Mundial 1982 c'est un peu "plus ça va moins ça va" . L'attaque anglaise va decrescendo . 3 buts lors du 1er match (3-1 contre la France) 2 buts lors du 2e (2-0 contre la Tchecolsovaquie) 1 but lors du 3e (1-0 contre le Koweït) et aucun lors des 2 matchs du second tour (0-0 contre la RFA et l'Espagne) . Les anglais ont eu une progression inverse de celle des italiens (quasiments minables lors du premier tour et royaux ensuite) . A leur décharge ils furent privés dès le premier match de leurs deux meilleurs joueurs Kevin Keegan et Trevor Brooking tous deux blessés (Keegan quittera même ses coéquipiers lors du deuxième tour pour aller se faire soigner par un ostéopathe à Hambourg . Tous les deux disputeront les 25 dernières minutes du dernier match contre l'Espagne à Bernabeu en vain les "Three Lions" étant éliminés à l'issue de ce match . Tout avait pourtant bien commencé le 16 juin contre les Bleus de Michel Hidalgo dans la fournaise de San Mames à Bilbao Bryan Robson marquant ce qui était à l'époque le but le plus rapide de la coupe du monde après 27 secondes et doublant la mise en 2e mi-temps (l'autre but anglais étant inscrit par Mariner) . Malheureusement Robson fut à l'image de sa sélection il déclina par la suite (devant même sortir sur blessure lors du 2e match contre les Tchecoslovaques) . On comptait beaucoup également de l'autre coté du Channel sur l'autre Trevor : Francis . Après un bon premier tour (2 buts ) il fut moyen contre la RFA (ne terminant même pas le match) et l'Espagne . Dommage car cette équipe avait un réel potentiel sous la conduite de Ron Greenwodd . Les Anglais se sont pris à rêver à un second titre après celui remporté par l'équipe de Sir Alf Ramsey en 1966 . Keegan lui n'aura plus la possibilité de jouer une coupe du monde terminant sa carrière sous le maillot Anglais lors de son match contre l'Espagne . Ce ne sera pas le cas de Peter Shilton qui disputera les deux suivantes avec un quart de finale (contre l'Argentine) en 1986 et une demi (contre la RFA) en 1990 à l'âge de 40 ans .

    RépondreSupprimer