SO FASHION. Bernard Lacombe.


Dans les années 70, le papier peint s'invite dans tous les foyers français. Sur les choix, c'est à chacun son style et au bon goût des familles. Chez les Lacombe, on nage visiblement en plein psychédélisme flower-power... et un pull-over rouge à la Gilles Perrault pour « Nanard ». Des fleurs et des éléphants dans la chambre du nouveau-né ! Bernard Lacombe a trouvé l'inspiration dans son univers baba-cool et bohème, le fruit (acidulé) de sa première passion pour le dessin dont il voulait embrasser la profession plus jeune. Mais bon, le football est passé par-là. D'ailleurs « Nanard » nous le rappelle en accrochant un poster des « lutins lyonnais » dans la chambre du gamin. « Encore un effet psychédélique, poupée » d'après l'avis de Thierry Hazard, le chanteur french-pop 100% (drogue) synthétique pour le coup et pris par la danse de Saint-Guy. En fait, il danse le Jerk. Et Lacombe... in the Sky with Diamonds. L'influence venue d'Outre-Manche (de pull) et des psychotropes. Depuis Chelsea, Eden Hazard n'a pas voulu s'exprimer, tiens donc.

1 commentaires:

  1. Visiblement, y'a pas qu'Lacombe qui est sous acide. ^^

    RépondreSupprimer