MATCH REPLAY. Le jour où... Denis Law fête son jubilé.


C'est une tradition dans le football anglais. Les clubs rendent hommage aux joueurs les plus emblématiques, et/ou les récompensent de leur fidélité par un « match de gala ». Un jubilé en grandes pompes et crampons. Le 3 octobre 1973, Old Trafford porte le kilt pour fêter dignement son héros écossais Denis Law. Les dirigeants des Red Devils ont mis le paquet pour l'occasion, en invitant le triple champion d'Europe : l'Ajax Amsterdam. Une affiche des grands soirs au parfum européen, c'est le cadeau offert à l'attaquant rouquin qui joue son dernier match pour Manchester United... trois mois après avoir quitté ce dernier. Durant l'été, Denis Law est à nouveau passé dans le camp d'en face, chez le rival et l'ennemi : les Citizens. Le public, peu rancunier avec ses héros, fête un fidèle serviteur du club - 11 années passées chez les Reds entre 1962 et 73 - au parcours qui inspire le respect des fans : 404 matches et 237 buts marqués. Denis Law fait toujours partie des meubles. Un pilier de l'équipe arrivé au début des 60's depuis son départ précipité de Turin. Une expérience italienne à oublier pour celui qui, depuis son ascension à Huddersfield Town (de 1956 à 60), éclate à Manchester City (1960 à 62) où il inscrit 19 buts au cours de sa deuxième saison chez les Citizens. International écossais à 18 ans - il inscrit même un but pour sa première cape contre le Pays de Galles en 1958 - Denis Law est un joueur confirmé à la vingtaine passée de quelques mois quand il rejoint United après son échec dans la Botte. L'histoire durera une décennie pendant laquelle l'Écossais tiendra le haut du pavé. Artisan de la victoire en finale de la Cup (1963), Denis Law est désigné Ballon d'Or l'année suivante. Des trophées majeurs complétés par deux titres avec Man U (1965 et 1967) et une victoire en coupe des clubs champions (1968) contre Benfica en finale. A laquelle il ne participe pas. La faute à une vilaine blessure mal soignée au genou nécessitant une opération. Denis fought the law... and the law won. Une épine dans le pied du joueur qui ne le quittera plus. En fin de contrat, Denis Law quitte United en 1973, sans qu'on ne le retienne trop, et rejoint City à petites foulées et sans indemnités de transfert. Une aubaine pour les Citizens. A son retour à Old Trafford au terme de la saison 1973-74, après le jubilé amical et chaleureux du mois d'octobre, Denis Law porte cette fois le maillot des « Blue Sky ». Par un but marqué à 10 minutes de la fin d'un derby houleux - United végète en fin de classement - Denis Law envoie son ancien club en Enfer (voir ici). Le drame d'une carrière qu'il arrête quelques semaines plus tard, après avoir participé à la coupe du Monde en Allemagne avec la sélection écossaise.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire