L'équipe du dimanche après-midi. A.A.J. BLOIS.

Jack L. ne fait pas dans la langue de bois pour évoquer sa bonne vieille ville de Blois et son équipe de football : « Formidaaable. Quel bel effectif tous ces hommes perlant de sueur sous le fruit de l'effort ! » La muse habite notre feu Ministre de la Culture. Et c'est vrai qu'ils en avaient de l'allure ces joueurs, comme l'ancien maire de la ville (de 1989 à 2000), cintrés dans leur maillot rouge « Télé Poche » et programmés pour crever le petit écran quand ils apparaissent pour la première fois en « National », l'ancêtre de la D.II.

- Saisons 1971/72 - 1972/73 - 1974-75 -

C'était au cours de la saison 1970-71. L'année précédente, l'AAJB (Association Amicale de la Jeunesse Blésoise) coince en ½ finale du championnat de France amateur (CFA). Un parcours qui lui assure cependant la montée après avoir conquis le titre dans son groupe (Ouest) devant La Berrichonne de Châteauroux et le Stade Brestois. Dans la foulée de leur exploit - le club bâti en 1912 évolue d'abord en D.H à partir de 1947 avant d'intégrer le CFA en 1955 - les hommes dirigés par Roger Meerseman, un ancien pro du LOSC, du HAC et du TFC, fêtent l'ascension par une épopée en coupe de France. L'Amicale atteint les ¼ de finale, sorti par le grand OM des Gress, Sklobar et Magnusson. Une victoire sans appel pour les Marseillais, 13-3 au total des deux matches, dont une valise au Vélodrome (9-1 !). Pas de quoi traîner l'équipe du Loir-et-Cher dans la boue qui assure l'essentiel en championnat - le maintien - et fait appel à une vieille gloire stéphanoise, René Ferrier, au départ de Meerseman en 1973. L'arrivée de l'ex-international (24 séléctions) reconverti dans un rôle d'entraîneur correspond aux nouvelles ambitions du club et ses dirigeants, décidés à inscrire l'AAJB sur la longévité parmi l'élite. Un feuilleton qui prend fin un an après l'arrivée de l'ancien Vert ! La Jeunesse Blésienne retrouve le CFA et le groupe Centre-Ouest (1975-76) pendant trois saisons conclues par un second titre (1978) obtenu au nez et à la barbe prépubère de la réserve du FC Nantes et Montmorillon. Le nouveau promu signe son retour en D.II avec l'arrivée d'un jeune coach, ancien pensionnaire de Sochaux et Monaco notamment. Débarqué à Blois en juillet, Robert Dewilder termine sa carrière sur les bords de la Loire et prend parallèlement en main les commandes du club qu'il maintient à l'arrache entre la fin et le milieu de tableau (15ème en 79, 13ème en 80 et 12ème en 81). Une progression constante freinée par la fin de son contrat (1981) et l'arrivée d'un nouvel entraîneur à la tête de l'Amicale. Le Franco-Argentin Pancho Gonzalès, passé par Nice et Nantes durant sa carrière de joueur, revient en France (où il a déjà dirigé l'OGCN, Angers, Bourges et Rouen) après un séjour en Afrique. L'AAJB, pas vraiment adapté aux méthodes africaines de son coach, termine la saison 1981-82 à la dernière place du classement avec six petites victoires au compteur.


Un revers dont l'équipe ne se remet pas. Après neuf années au total en seconde division entre 1970 et 82, la Jeunesse Blésoise navigue depuis dans les étages inférieurs du championnat et fait l'ascenseur entre la D.III, la D.IV et la D.H. En 1999, le club change d'appellation et devient Blois Foot 41, né de la fusion entre l'AJBB et US Blois, se concentrant désormais sur la formation des jeunes joueurs appelés, pourquoi pas, à tâter du professionnalisme. Aly Cissokho, l'actuel défenseur de l'Olympique Lyonnais, est un exemple de cette politique.

Infos:
http://www.bloisfootball41.com

 - Saison 1980/81 -

- Saison 1981/82 -

2 commentaires:

  1. Bonjour
    Sur la dernière photo, j'y reconnais Moussa Traoré, international malien (finaliste de la CAN 1972) que j'ai un peu connu dans le cadre du boulot quand je bossais dans le
    Loir-et-Cher, un Monsieur d'une extrême gentillesse ...Il a vécu longtemps (et y est décédé, trop jeune...) à Blois, s'impliquant beaucoup auprés des jeunes...Une salle de sport blésoise porte aujourd'hui son nom...


    à part ça, va falloir que je créé un compte ici, ça fait plusieurs foi que j'y laisse un petit com', notemment sur le foot portugais ou nordiste...
    A+

    RépondreSupprimer
  2. Alors n'hésite pas et merci pour ton commentaire. Et ta fidélité :)

    RépondreSupprimer