RON WOOD. Flu to cry.

Le gars qui pose avec un maillot floqué du numéro 3 dans le dos, c'est Ron Wood. L'ancien membre du Jeff Beck Group et des Faces aurait-il une prédilection particulière pour le poste d'arrière gauche au point de disputer à Ashley Cole une place de titulaire ? Pas du tout. En fait, avant d'entamer leur marathon mondial qui débute aux USA (1975), les Rolling Stones cherchent un nouveau guitariste pour pallier au départ de Mick Taylor qui laisse en plan le duo Jagger-Richards à la fin de l'année 1974 (décembre) après la sortie de l'album « It's only rock'n'roll ». Invité à prendre le manche sur scène aux côtés des « Glimmer twins », Ron Wood devient ainsi le troisième guitariste de l'histoire des Stones après l'éviction de Brian Jones (1969) et le coup de tête de l'ancien Bluesbreakers, frustré par la manque de considération de ses partenaires. Voilà pourquoi « Ronnie » arbore fièrement son maillot, tout heureux d'être le nouveau titulaire au sein du « biggest band of the world ». Pas peu fier de son nouveau rôle, le soliste profite même de la tournée européenne (1976) pour poser avec le maillot de Fluminense sur l'affiche officielle consacrée à l'évènement. Histoire de montrer aux fans du Vieux Continent sa technique, mariée à celle de Keith Richards, et l'art du bon riff. « The ancient art of weaving » comme le décrit le vieux pirate des Caraïbes. Du beau jeu à la brésilienne en quelque sorte.

Ron « Rivelino » Wood and his band.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire