IDENTITE NATIONALE. La fiche Edf de... Jean-Paul Bertrand-Demanes.


Première sélection ?
Le 21 novembre 1973 contre le Danemark qui porte mal son nom ce jour-là puisqu'on gagne 3-0 au Parc. On est plein de nouveaux à étrenner notre première sélection nationale pour ce match amical. Alain Merchadier, François Bracci, Patrick Revelli, Claude Papi. Des moustachus et un chauve. C'est la « french touch » de l'époque quoi. Un poil electro-disco-variétés-club-de-France...

La der ?
Le 6 juin 1978 contre l'Argentine à Buenos Aires. « Bueno Zer » pour Thierry Roland. Une rencontre décisive de coupe du Monde qui doit déterminer notre avenir dans la compétition. Evidemment on perd, mais pour une fois pas uniquement à cause de Didier Six. Aucun commentaire sur l'arbitrage à domicile. Et j'ai toujours un foutu mal de dos rien que de penser à ce match pourri.  

Fait marquant en Bleu ?
Pas trop en fait car j'ai souvent été écarté pour les grandes compétitions internationales, barré par Baratelli, Dropsy ou André Rey. Nom de nom je mesure 1,92m tout de même. A noter que je suis champion du Monde des matches amicaux car j'en ai perdu aucun avec les Bleus. Par contre, dès qu'on attaque les rencontres officielles, c'est une autre chanson. Aucune victoire. La lose...

Anecdote ?
Bah ce match pourri contre l'Argentine en 78 où je m'empale contre le poteau. Résultat: gros bobo et dodo à l'hôpital, le dos en vrac. C'est Baratelli qui me remplace dans les bois et va cueillir les pâquerettes semées par Luque. J'enrage. Après ça, je crois que Michel Hidalgo a perdu mon numéro de téléphone. Même pour la bonne année, pas un coup de fil. Rien. Juste des appels anonymes de Jean-Luc Ettori ou Castaneda imitant le coach. Des salauds ceux-là.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire