FOOT ROCK AND ROUFLAQUETTES. Wolfgang Rausch.

 

WOLFGANG RAUSCH.
La tête de l'emploi le Teuton! Le problème est qu'il n'a jamais su trouver lequel. Pour Wolfgang, le foot est un passe-temps. Ni plus ni moins. Un petit décrassage du cerveau et des guiboles flageolantes des cuites ramassées pendant la semaine. D'ailleurs Wolfie ne l'a pas fait exprès, son nom inscrit à la pointe de son casque est sans équivoque. Rausch. Complétement plein en Allemand. Drôle de destin surtout quand on choisit la Bavière et Münich au cours de sa carrière. Le choix du cœur prend le pas sur la raison. Et Wolfgang de perdre définitivement la boule lors de son exil aux States à Dallas Tornado. Sans tatouage mais avec le stetson et une plume dans le cul. La conquête de l'Ouest avec les cowboys et les indiens, le boogie-rock siphonné des EAGLES OF DEATH METAL en toile de fond. Hug(hes) moi Wolfgang, toi Jesse ? Et le destin qui accomplit une nouvelle fois son œuvre. Wolfgang réalise la meilleure partition de sa vie en se laissant pousser les bacchantes, et d'enfourcher le chopper pour tracer la route 66. Easy rider. Ou take it easy avec la chopine au fond de la sacoche.

Wolfgang Rausch et le copain de Barbie en tournée.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire