La grosse cylindrée de l'EQUIPE DE FRANCE.

Des Bleus émerveillés par la technique allemande.

Au cours de sa tournée en Amsud (janvier 1971), la délégation française en profite pour visiter les stands du circuit de Buenos Aires et assister à la Temporada - les 1000 kms locaux - endeuillée cette année-là par la mort de Ignacio Giunti, victime d'un crash fatal avec la Matra de Beltoise qui alimente la polémique et les débats sur son attitude durant la course (voir les vidéos). L'occasion pour les Tricolores d'approcher au plus près les prototypes, dont la mythique Porsche 917, celle de Marko-Van Lennep sur la photo, et les pilotes français (Pescarolo, Larrousse...) engagés sur l'épreuve, lesquels ne tarissent pas d'éloges sur le comportement des Bleus face à l'Argentine : « Depuis la tribune du stade de Boca, le spectacle donné par les Tricolores a été formidable. Leur départ audacieux, pied au plancher, leur réussite immédiate, leur technique surprenante et enfin leur résistance héroïque ». Des louanges qui entraînent en retour quelques réflexions de la part des joueurs français, les yeux encore écarquillés par le ronflement des bolides sur la piste, et des idées de reconversion à Marcel Aubour, spécialiste en réparation dans sa surface : « Je suis ravi de me retrouver dans ce milieu fabuleux, au contact de pilotes étourdissants, de voir à l'œuvre ces mécanos capables de régler n'importe quel problème à la seconde. Je vous annonce que je ferai des rallyes […] car j'adore la conduite sportive ». Le casque sur la tête, le gardien français est déjà sur la grille de départ comme son compère Jacky Novi qui « admire ces voitures sensationnelles, mises au point au millimètre, et ces pilotes qui ont presque l'air de cosmonautes ». Un peu dans la lune, Novi rêve de conquêtes et de vitesse au contraire du Stéphanois Hervé Revelli, plus terre-à-terre et prudent sur le sujet : « Quand je pense que j'ai un peu peur de pousser ma 504 toute neuve... ». Là, c'est au tour de Pesca et Larrousse d'avoir les yeux grands ouverts, la bouche béante, surpris de la comparaison entre Henri Michel et Didier Deschamps. La Ferrari et la 2CV quoi.

Lien:
http://www.f1-web.com.ar/1000KmBuenosAires1971.htm



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire