MAILLOT DE LEGENDE. SG Dynamo Dresden.

Peut-être le club le plus populaire de la très disco RDA, auréolé de 15 titres nationaux acquis pour la plupart durant les années 70-80. Le SG Dynamo Dresden domine le football est-allemand dans les cœurs et sur le terrain. Et pourtant rien ne lui est épargné depuis sa création en 1950 sous le joli sobriquet de SG Deutsche Volkspolizei Dresden. Tout un programme. Patronné par la police, le club est sous le contrôle de la Stasi par la suite et Dynamo remplace DV (1953). Des premiers titres - coupe (1952) et championnat (1953) - qui font des envieux du côté de Berlin-Est. Erich Mielke, le boss de la pas très Hawaii police d'état locale, supporte un autre Dynamo. Le sien: Berlin. Le plus haï du pays. L'emploi de certaines méthodes certainement. Mielke ne supporte pas la domination de Dresde pendant que son équipe rame. Il transfert tous ses joueurs vers son club (1954). Ostalgie, nostalgie. Le Dynamo de Dresde vire dans l'ombre et reprend des couleurs - jaunes et noires - au début des 70's. L'équipe truste les premières places au palmarès en remportant cinq championnats de 1971 à 1978 et deux coupes nationales (1971, 77) quand Mielke s'acharne une fois de plus sur l'équité sportive en pratiquant la manipulation d'une compétition désormais truquée au profit du Dynamo Berlin, qui aligne dix titres consécutifs (de 1979 à 88) ! Dresde ramasse les miettes et se console avec la coupe (1982, 84 et 85). Puis le mur tombe à l'Est. Le SG Dynamo Dresden participe un peu à la fête et s'offre le doublé coupe-championnat (1990). L'esprit de liberté certainement.

SG DYNAMO DRESDEN 1978-79.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire