HOLIDAYS IN THE SUN. Paulo Cesar.

Paulo Cesar pète sur son journal, l'air de rien.

C'est chouette les vacances pour Paulo Cesar qu'on avait coutume d'appeler Jules du côté du stade Vélodrome, un poil chambreur et avé l'assent. Comme tout bon Carioca, Paulo-la-science-du-farniente passe ses journées sur la plage à glandouiller et se tourner les pouces, les pieds dans le sable chaud, avec des jolies filles qui se tripotent les cheveux et des gars qui se baladent en short-jean rose. C'est normal, c'est Brasil, c'est la fête. Surtout du slip visiblement. Pour s'occuper un peu et démontrer qu'il est un footballeur averti, Paulo tripote aussi la balle devant les copains. En slip de bain rose. C'est normal, c'est Brasil, tout ça... De l'aisance et du style chez le Brésilien qui porte doublement le collier. Un en or sur la poitrine et l'autre au menton. Une manière de jongler entre abondance de biens et un look austère de dirigeant communiste avec une technique au poil... au menton bien sûr.

Là, il pète en jonglant, toujours l'air de rien !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire