MAILLOT DE LEGENDE. Manchester United.

Si Manchester United demeure un club de légende, les Red Devils ne font plus tellement rêver à l'aube des seventies. La victoire des Mancuniens en coupe d'europe des clubs Champions 1968 à Wembley installe le club au sommet de la hiérarchie avant son lent déclin entamé au lendemain de son succès en C1. Saison 1972-73, George Best picole comme un trou, Bobby Charlton peste contre les frasques du 5ème Beatle et Denis « fuck the » Law a déjà des envies d'ailleurs, chez l'ennemi voisin City. Pour la première fois de son histoire, United porte le badge du club sur son maillot. Une idée de l'équipementier de l'époque, Umbro, sis à Manchester. Visuellement ça a de la gueule, avec le col mi-pelle à tarte et aucune publicité pour souiller les flammes rouge du diable. Sur le terrain par contre, c'est une autre chanson brit-pop. Old Trafford ne ressemble pas à un théâtre des rêves mais plutôt à une arène de galériens devenus des ombres de leur gloire passée. Charlton et Law se cassent à la fin de la saison, Georgie est viré au début de l'année 74 et Manchester United descend dans la foulée, le blason sur le coeur. Une saison au purgatoire sur un but de l'un de ses enfants prodiges. Sous les couleurs des Citizens, Denis la loi envoie les Red Devils en Enfer. Un mythe s'effondre, le maillot demeure tel quel encore une année. Celle du renouveau qui annonce les succès futurs. A commencer par un titre de champion de D2 (1975) avec une nouvelle génération moins bohème. On attendra l'avènement du King Cantona pour retrouver un football rock'n'roll dans le Theatre of Dreams.

Georgie Best fait le phoque.

MANCHESTER UTD-DERBY COUNTY 1972-73.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire