BIO EXPRESS DEGRADABLE. Jean-Claude Bras.

JEAN-CLAUDE BRAS.
Né le 15 novembre 1945 à Paris, Jean-Claude Bras aurait pu être brasseur ou acteur, ou les deux à la fois c'est possible, mais il en a pas la terminaison. Alors comme son nom ne l'indique pas, c'est avec ses pieds qu'il choisit de s'exprimer en embrassant la carrière de footballeur qui débute au Red Star (1965-66) en pleine période yé-yé et parce qu'il a toujours voulu être une étoile à matelas mais plutôt France Foot en fait. Peu importe. A partir de 66, il prend la route pour Valenciennes (1966-69) où il bronze pas mal aux USVA (ultra-super violets d'Anzin), un truc du coin. Et pourtant c'est le Nord, la pluie, la grisaille... Comme on y cause patois sale parigot, Jean-Claude prend alors ses valises sous le bras et ses jambes à son cou de grisou pour remonter encore plus haut, à Liège (1969-70). Une saison en demi-teinte. Jean-Claude ne supporte pas la pression locale et ce même sans boire. Du coup bah ça sent le bouchon pour lui à Liège. Normal. Jean-Claude décide donc de retrouver les parfums de son enfance, non loin du périph' où ça sent toujours le bouchon mais à cause des voitures, au PSG naissant (1970-72) puis au PFC (1972-73) et enfin au Red Star à partir de 1973 où il met un terme à sa carrière fin seventies (1979) parce qu'à la fin, le foot, il en avait plein les jambes. Mais comme c'est Jean-Claude, c'est plus significatif avec les bras. Pas trop chargés en l'occurrence. Un titre de champion de D2 avec le PSG (1971). Pas de quoi jouer les fiers... à bras évidemment.

Jean-Claude Bras. Un gars qui justifie bien son nom.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire