FOOT ROCK AND ROUFLAQUETTES. Bram Braam.


BRAM BRAAM.
Un nom qui ronronne comme un bon vieux Zundapp au démarrage. L'odeur du cambouis sur le t-shirt Saxon. Le cul posé sur le biplace, crinière au vent et les mouches collées sur les dents. Bram Braam. Un nom qui fait du barouf' comme un ampli Orange qui crache ses décibels. Bon après si ton ampli fait bram braam quand tu le branches, c'est pas bon signe. Sataniste pour Bram Braam qui démarre au quart de tour, la veste en jean cloutée, patch Metallica dans le dos, les Americana au pied et le moule-burnes zébré comme Scorpions. Hard-rock is a lifestyle. Et il en a Bram Braam. Mais va finir par me niquer les oreilles avec son 80cc kité et sa musique du diable. Le speed-metal. Son truc à lui. Rapport au Zundapp sans doute. Ça carbure au Netherlands. A l'éther tout court pour Bram Braam et sa gueule de Bon Scott nordique. If you want blood, you've got it ! J'te fais un burn sur tes dents si tu m'rends pas mon dernier AC/DC. Bram Braam... Merde ça y est j'ai le moteur qui s'emballe moi maintenant. A cause de toi connard ! En plus pour le faire chier, ses potes l'appellent «trottinette» comme Kees Rijvers, un vieux compatriote batave au prénom trop cool pour lui. Des vrais connards ses friends effectivement, mais pas trop parce que Kiss c'est bien aussi.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire