IDENTITE NATIONALE. La fiche Edf de... Georges Bereta.


Première sélection ?
Le 23 décembre 1967 contre le Luxembourg au Parc des Princes. C'est Noël avant l'heure. Un baptême du feu aussi pour deux autres moitiés de Polaks: Richard Krawczyck le Lensois (la seule et unique sélection pour lui) et Robert Szczepaniak le Messin, ainsi que pour Didier Couécou, une moitié de rien çui-là. On gagne 3-1 devant quatre pelés. Pas le joueur hein. Lui il était unique.

La der ?
Le 25 mai 1975 contre l'Islande à Reykjavik. Un pauv' 0-0 comptant pour les qualifs de l'Euro 76. La grosse dèche.

Fait marquant en Bleu ?
Des nuls contre des amateurs islandais, des défaites contre la Norvège ou la Suisse, et des branlées par ci par là. L'équipe de France au début des 70's c'est pas vraiment la joie. Aucune compétition internationale à se mettre sous les crampons. Un peu l'impression d'avoir perdu mon temps en Bleu. Heureusement que les voyages étaient gratuits parce que vu les valises qu'on prenait, j'te raconte pas la note des taxes pour cause de surpoids !

Anecdote ?
Lors de mes douze dernières apparitions chez les Tricolores, j'étais le capitaine de ce bateau ivre. J'préfère pas trop le répandre partout. Trop la honte. Pis quatre buts au total pour un canonnier de ma trempe et pas seulement grâce à mon nom, c'est vraiment la lose. Putain de maillot frappé du coq. Allez tiens poule, j'vais te dégommer tout ça moi. Merde encore raté...

Bereta. Un mec nourri au grain.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire