HOLIDAYS IN THE SUN. Hans Peter Briegel.

Hans Peter Briegel côté cours de tennis. Du physique qui en impose et un style tout en puissance. Un musclor bodybuildé qui joue aux raquettes avec une tapette à mouche - c'est juste une impression - dans une posture à la McEnroe. Juste la posture parce que question finesse et élégance. Bref. En maillot de bain pour compléter le tableau et l'effet GI Joe qui se détend en vacances en frappant comme une mule dans la petite balle jaune. « Prends-ça dans la gueule Jimmy Connors. Et après je m'occuperais des tibias des tarlouzes du Calcio. Déjà j'vais commencer par écraser le ballon avec ma main gauche pour leur montrer qui je suis à ces lopettes ». Le romantisme à l'allemande dans la ville de Roméo et Juliette. Une telle dépense d'énergie vaut bien quelques instants de repos au soleil. Pour reprendre des forces et être prêt à en découdre à la pétanque. Bah là, ça craint vraiment. Heuseusement quand même qu'il était pas gardien de but sinon Battiston serait encore entrain de chercher ses dents sur la pelouse.

Hans Peter se gratte les roupettes. Va y avoir du sport !

3 commentaires:

  1. J'adorais ce jouor. Il était immense, dans tous les sens du terme.

    RépondreSupprimer
  2. C'est certain qu'il en avait sous l'slibard ! ^^

    RépondreSupprimer
  3. a l'epoque il n'y avait pas de controles antidopages....

    RépondreSupprimer