ORLANDO PIRATES on tour.


Ezikamagebula. C'est qui qu'a marqué ? Traduction sommaire et rapide du maxi single à la gloire des Orlando Piates. Pas plus d'infos sur la pochette sinon une version visiblement interprêtée par The Strickers qui, en plus de semer la zizanie dans la surface, donnent du rythme dans le jeu et affolent le floor de la défense adverse sur fond de synthé mid-tempo. Déhanchement, rotation du bassin. Ezikamagebula. C'est pas Zimako par hasard ? Non, Jomo "deejay" Sono et sa bande de corsaires chasseurs de buts... et des studios d'enregistrement. Orlando Pirates on air et pas spécialement en Nike. Les bêtes de scène sur la platine pour un disque d'or. Le ballon, il est toujours pour Messi ou Van Basten de toute façon...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire