MATCH REPLAY. Le jour où... Rodney Marsh pédale dans la semoule.

20 août 1978.
Stadium: Lockhart, Fort Lauderdale, USA (FLO).
spectateurs: plein.
Ft Lauderdale Strickers 3-2 Tampa Bay Rowdies.



Dans Paris à vélo c'est bien connu, on dépasse les taxis. Et c'est de bon matin qu'on part à bicyclette. " Bicycle ! " hurle Queen. Et Didier Didier Wampas, maillot jaune du punk. Et quid de Rodney Marsh ? Demi-finale des playoffs du championnat NASL 1978 sous le cagnard de la Floride. Ft Lauderdale versus Tampa Bay Rowdies. L'affiche qui tue, fuckers ! Rodney et sa tignasse blonde heavy-metal se balade dans la surface avec un pote en causant du dernier Maiden, et récupère un centre aérien venu de l'aile gauche. Plus de hard-rock, plus de potes. Rodney entre en scène. Amorti de la poitrine, dos au but, et dans la foulée bicyclette du Pirate dompteur de cîmes. Rodney dompte les airs et dans un élan de maîtrise parfaite, envoie le ballon dans les filets. Gardien d'en face double zéro. C'est marqué sur son maillot. But of the year aux USA. Sauf que le pote dans la surface est hors-jeu. Un truc à la Platoche en coupe Intercontinentale. La beauté du geste, l'effort artistique bousillé par un clampin (qui préfère en plus le dernier Saxon ce nase). But refusé et défaite des Rowdies 3-2 qui se vengent quelques jours après (3-1) et gagnent leur place en finale contre le Cosmos. Défaite. La chaîne était rouillée ce jour-là...


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire